Société

Quatre détenus montent sur les planches du Théâtre des Grésilles à Dijon

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne mercredi 14 décembre 2016 à 17:44

Un comédien professionnel encadrait sur scène les 4 détenus
Un comédien professionnel encadrait sur scène les 4 détenus © Radio France - Thomas Nougaillon

Une grande première pour la maison d'arrêt de Dijon. Ce mercredi au Théâtre des Grésilles, quatre détenus se sont produits dans une pièce de théâtre. S'il y a déjà eu des pièces de théâtre par le passé à la prison, c'est la première fois que des prisonniers se produisaient hors les murs.

Monter sur scène, pour ces quatre hommes, dans le cadre de cette représentation unique, c'est l'aboutissement d'un long travail. Un atelier théâtre qui a eu lieu à la maison d'arrêt du 14 novembre au 14 décembre. Encadrés par deux comédiens professionnels ce sont eux, les détenus, qui ont créé l’œuvre qu'ils ont joué. Une pièce autour de l'interculturalité, intitulée Other One. Une expérience en grande partie due au Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation (SPIP) qui travaille en faveur de la réinsertion des personnes en fin de peines.

Les détenus se sont transformés en comédiens l''espace d'une heure - Radio France
Les détenus se sont transformés en comédiens l''espace d'une heure © Radio France - Thomas Nougaillon

Des comédiens qui sont avant tout des détenus, des hommes en fin de peine qui ont profité d'une permission pour pouvoir jouer au théâtre des Grésilles.

"Je suis plus un détenu qu'un comédien, parce que la comédie, c'est la première fois que je m'y frotte entre guillemets (...) mais ça nous permet de sortir de notre petit train train quotidien (...) c'est un petit échappatoire"

- Mickaël, 36 ans

Dans la salle une quarantaine de personnes triées sur le volet ont assistées à cette représentation parce qu'évidemment, la publicité autour de l'événement a été restreinte. Parmi les spectateurs, les familles des détenus, des personnels de la maison d'arrêt, la mairie de Dijon quant à elle, devait être représentée par Anne Dillenseger, adjointe à l’éducation.

Redouane, l'un des comédiens, répond aux questions de la tv interne de la maison d'arrêt - Radio France
Redouane, l'un des comédiens, répond aux questions de la tv interne de la maison d'arrêt © Radio France - Thomas Nougaillon

Un projet cofinancé par l'association "Trait d'Union", l'association Numéro 1, dans les partenariats socio-culturels avec le Service Pénintiaire d'Insertion et de Probation au sein de la maison d'arrêt de Dijon. "Trait d'Union" a donné 1000 euros. Une somme qui a permis de payer la réservation du théâtre ou encore d'acheter la nourriture et la boisson des comédiens tout au long de cette journée.

Mickaël, l'un des détenus

Reportage