Société

Mal-logement : la Fondation Abbé Pierre dresse un constat alarmant en Gironde

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mercredi 15 avril 2015 à 16:37

L'abbé Pierre, fondateur d'Emmaüs dont on célébre le 60e anniversaire de l'appel de 1954
L'abbé Pierre, fondateur d'Emmaüs dont on célébre le 60e anniversaire de l'appel de 1954 © Christian Philippe Paris - MaxPPP

La Fondation Abbé Pierre présentait ce mercredi à Artigues son 20e rapport annuel sur le mal-logement. Selon ses auteurs, la situation s'est encore dégradée : 3,5 millions de français sont mal logés en 2015. Le nombre de SDF a augmenté de 50% en 10 ans.

Le constat est sévère : le mal-logement ou l'absence de toit concerne 3,5 millions de personnes en France. La Fondation Abbé Pierre interpelle les pouvoirs publics notamment sur le manque de logements sociaux.

Parmi les mal-logés, figurent des personnes qui ont recours à des formes d'habitat extrêmement précaires telles que des baraques de chantier, des logements en cours de construction ou des locaux agricoles. La situation s'est aggravée également pour les SDF, dont le nombre a augmenté de 50% en dix ans , pour atteindre 141.500 personnes en 2012.

"On se retrouve à la rue et on perd tout. On est happé et c'est dur de s'en sortir. Sans toit, le reste ne peut pas suivre." — Marc

"Sans toit le reste peut pas suivre"

Ce mercredi à Artigues-près-Bordeaux d'anciens SDF ont expliqué leur parcours du combattant pour retrouver un toit.

"Je connais des gens qui ont un emploi, une situation stable et qui couchent dans leur voiture. Ils n'ont pas assez de garanties vis-à-vis des propriétaires. C'est inadmissible." — Patrice

Chrstian, également sans domicile fixe, met en cause la politique menée par l'Etat.

"C'est un fléau. L'Etat n'a pas respecté ses promesses"

"Des gens qui travaillent et qui dorment dans leur voiture c'est inadmissible"