Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Malgré la polémique, les curés et les bonnes sœurs seront en selle à Saint-Père-sur-Loire

lundi 30 avril 2018 à 19:27 Par Valentine Letesse, France Bleu Orléans

Le 19 ème championnat de France cycliste du clergé se déroule cette année dans le petit village de Saint-Père-sur-Loire, mais l'organisation a été mouvementée après les menaces d'un collaborateur de la mairie d'Orléans.

Deux bénévoles de l'association la Roue Libre Bénédictine chargés de l'organisation technique de la course.
Deux bénévoles de l'association la Roue Libre Bénédictine chargés de l'organisation technique de la course. © Radio France - Valentine Letesse

Saint-Père-sur-Loire, France

L'argent public ne peut pas financer un "événement réservé à des gens sélectionnés sur leur foi religieuse" avait déclaré un membre du PS d'Orléans. Menaçant d'en avertir le préfet pour demander un contrôle de légalité. Tant pis, le maire de Saint-Père-sur-Loire a fait sans la subvention de la communauté de communes. 

Les gens se sont dit de quoi on se mêle ? - Patrick Foulon, le maire de Saint-Père-sur-Loire

D'abord en colère, Patrick Foulon, le maire de ce petit village d'un millier d'habitants, n'a pas renoncé à accueillir le Championnat de France de cyclisme du clergé. En quinze jour, il a réunit 12 000 euros et 120 bénévoles. "Des laïques des non-laïques, ce n'est pas ça que les gens ont regardé" explique le maire de Saint-Père-sur-Loire. "C'est l’événement dans une petite commune rurale dans le Val de Sully. Même le fait qu'on m'ai critiqué sur le fait que je ne respectais pas la laïcité, ça a provoqué un tollé général. Les gens se sont dit de quoi on se mêle ? On est pas catholique et c'est pas grave. On a envie de participer, c'est la fête" raconte Patrick Foulon.

Un petit tour en soutane

Parmi ces bénévoles, Matthieu Pinçon se charge de l'organisation technique. Membre de l'association de cyclisme, la Roue Libre Bénédictine, ce père de famille a répondu à l'appel du maire, "pour la passion du vélo, rendre service donner du temps à des manifestations", tout simplement.

Grâce à ces bénévoles, plus de 50 diacres, religieuses et curés de toute la France s'élanceront sur un circuit de 50 kilomètres. Comme le Père Benoit d'Angoulême qui n'a jamais eu peur de l'annulation de cette course, faute d'argent. "_On aurait zéro financement, on se retrouverait quand même_. Parce qu'on a envie de se retrouver et de faire du vélo ensemble" explique le coureur. Bref, il n'aurait eu besoin que d'un vélo. Et comme un pied de nez à la polémique, le maire de Saint Père sur Loire n'a pas exclu de réaliser un tour de circuit en soutane.

La course du contre la montre, commence ce 1er mai à 9 heures et demi et la course sur circuit démarre également devant l'église de Saint-Père-sur-Loire à 14 heures 30.