Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Malsaucy : les pompiers de Belfort surveillent la baignade

mercredi 30 mai 2018 à 17:12 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Pour la deuxième année consécutive, des pompiers vont encadrer la surveillance de la baignade au Malsaucy pendant trois mois à partir du samedi 2 juin. 23 sauveteurs suivent cette semaine trois jours de formation.

Les sauveteurs sortent du lac du Malsaucy avant d'attaquer un nouvel exercice
Les sauveteurs sortent du lac du Malsaucy avant d'attaquer un nouvel exercice © Radio France - Nicolas Wilhelm

Évette-Salbert, France

Ce groupe de 23 sauveteurs est composé de beaucoup d'étudiants, la majorité, qui ont signé un contrat avec le SDIS, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (spécialité zone de baignade). On compte aussi des pompiers volontaires, professionnels et quelques civils. Ils ont tous un intérêt certain pour le secourisme et, condition indispensable, sont titulaires du BNSSA, Brevet National de Secourisme et de Sécurité Aquatique.

Des entraînements dans une eau à 23 degrés

Dans une eau à 23 degrés, ils s'entraînent depuis mercredi aux manœuvres et techniques de sauvetage pendant trois jours sous les ordres de Wilfried Guenet. " Ils sont tous capables de sauver quelqu'un. Ce qu'il leur manque, c'est la surveillance. En piscine, l'eau est claire, c'est transparent, tout se passe bien. Ici, c'est différent. C'est pour cette raison qu'on prend trois jours pour travailler : on apprend à surveiller, on recherche des mannequins dans l'eau" explique le chef de poste et pompiers à la caserne de Belfort Nord.

Les nouveaux sauveteurs prêts pour l'exercice du mannequin à aller sauver de la noyade - Radio France
Les nouveaux sauveteurs prêts pour l'exercice du mannequin à aller sauver de la noyade © Radio France - Nicolas Wilhelm

Les consignes sont très strictes : pas question de manipuler son téléphone portable pendant les surveillances ou encore de tourner le dos au plan d'eau.

De nouvelles recrues en puissance pour les pompiers

Ce dispositif profite aux sauveteurs mais aussi aux pompiers. La zone de baignade est placée sous leur surveillance depuis l'an dernier et la signature d'une convention entre le Département, propriétaire des lieux, et le Service Départemental d'Incendie et de Secours. Trois sauveteurs présents l'an dernier sont devenus sapeurs pompiers volontaires comme René Lecouey." Ce travail réclame des qualités de diplomatie et de fermeté. Si vous êtes trop gentil, vous vous faites manger. C'est surtout l'incivilité qui pose problème : les gens qui, par exemple, rentrent en pédalo dans les zones de baignade qui ne s'occupent que d'eux mêmes et pas des autres. Notre sifflet permet de les rappeler à l'ordre" explique cet employé d'un magasin de sport à Belfort âgé de 55 ans.  

Les sauveteurs sont payés au SMIC horaire et travaillent jusqu'à 9 heures par jour avec des astreintes possibles dans l'heure de midi.