Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maltraitance animale, une fausse route et de la peinture anti-pipi : l'hebdo de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

Des actes de cruauté envers des animaux dans un abattoir, une visite du président de région qui fait flop, un quartier d'orange qui fait fausse route, de la peinture anti-pipi bientôt testée à Bordeaux et le palmarès des lycées : ça s'est passé cette semaine en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

L'hebdo de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
L'hebdo de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes - Radio France / Fotolia / L241

Comme tous les vendredis, jetons un oeil sur l'actualité de la semaine en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes !

1 | Des lanceurs d'alerte dans les abattoirs

L'association L214 a mis en ligne cette semaine une vidéo-choc montrant des actes de cruauté à l'égard d'animaux dans un abattoir de Mauléon, au Pays Basque. La réaction politique est vite arrivée : le ministre de l'Agriculture a demandé la suspension immédiate de l'activité de cet abattoir. Dans la foulée, Stéphane Le Foll a ordonné des inspections spécifiques sur la protection animale dans l'ensemble des abattoirs de boucherie en France, "dans un délai d'un mois".

Par ailleurs, ce mardi 5 avril seront précisées les modalités de mise en oeuvre de la politique sanitaire animale et végétale. Parmi les mesures annoncées, un salarié référent de la protection animale devra désormais être présent dans tous les abattoirs, quelle que soit leur taille. Leur statut sera renforcé, il ressemblera probablement à celui du lanceur d'alerte.

2 | Alain Rousset ne convainc pas

Le président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes est venu cette fin de semaine à Poitiers, à la rencontre des agents de l'ex-région Poitou-Charentes. L'ancienne région affiche des impayés de 132 millions d'euros. Beaucoup des agents se sentent montrés du doigt et attendaient des excuses de la part d'Alain Rousset. Le président de la région a pourtant assuré qu'il "n'y a pas de problème de confiance avec les personnels", ajoutant que ce "trou" financier avait été découvert grâce au concours de ces agents. Mais ces derniers se sont dits déçus à la sortie de cette rencontre jeudi. "On aurait aimé avoir des orientations sur comment on fait pour travailler mieux et comment on s'organise rapidement pour être efficace pour l'action publique", a confié un agent.

LIRE AUSSI ►► Région ALPC : Jean-François Macaire se dit responsable mais pas coupable

3 | Quel est le meilleur lycée de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ?

Le palmarès des lycées a été publié cette semaine dans la presse et sur internet. Ce "classement" est réalisé à partir de données fournies par le ministère de l'Éducation nationale. Le ministère utilise plusieurs indicateurs pour mesurer la qualité des établissements du secondaire : le taux d'accès des élèves de seconde au baccalauréat, le taux de réussite au bac, le taux de réussite attendu au diplôme ou encore les effectifs dans les classes. Sur francebleu.fr, nous avons réalisé des cartes de ce palmarès par académie. Vous trouverez ainsi les résultats des lycées près de chez vous dans l'académie de Bordeaux, dans l'académie de Limoges ou dans l'académie de Poitiers, qui sont les trois académies de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

L'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes compte 223.000 lycéens, tous établissements confondus (publics, privés et lycées agricoles), selon la région.

4 | De la peinture anti-pipi bientôt dans une rue de Bordeaux ?

Ce système fait déjà ses preuves à Hambourg, en Allemagne, et à San Francisco, aux États-Unis : de la peinture anti-pipi sur les "rues de la soif". La municipalité de Bordeaux va expérimenter cette peinture hydrophobe dans la rue du Cellier. Une riveraine lassée des effluves nauséabondes a interpellé la Ville et leur a soufflé cette solution. Cette peinture appliquée sur les murs arrose l'urineur de son urine. De quoi décourager les fêtards de se soulager sur leurs chaussures et pantalon...

5 | Fausse route avec un quartier d'orange

Un homme de 70 ans a fait un malaise cette semaine à hauteur de Perpezac-le-Noir, en Corrèze, après avoir avalé de travers un quartier d'orange. Deux gendarmes lui ont porté secours en lui prodiguant les premiers soins. Ils parviennent vite à expulser le morceau de fruit, puis l'homme est revenu à lui. Cela s'appelle "une fausse route".

Un homme de 70 ans s'est étouffé avec un quartier d'orange
Un homme de 70 ans s'est étouffé avec un quartier d'orange © Fotolia

LIRE ►► Deux gendarmes corréziens sauvent la vie à un homme qui a avalé une orange de travers

Et aussi dans l'actu en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

  • La boîte de nuit responsable de la mort de leur fils ? Les parents de Julien, un jeune homme de 24 ans décédé après avoir passé la soirée dans une discothèque de Poitiers, ont porté plainte contre X. Pour eux, la mort de leur fils aurait pu être évitée. Julien s'est tué en tombant d'une falaise d'une vingtaine de mètres. Il avait été mis dehors par un videur du Grand'Goule. 
  • Interdiction à vie d'exercer une fonction en lien avec des enfants ? Une institutrice de Feytiat, en Haute-Vienne, comparaissait en appel cette semaine pour violences physiques et morales sur des élèves de petite section de maternelle. Elle avait été relaxée en première instance. L'avocat général a requis 18 mois de prison avec sursis contre l'institutrice de 49 ans et une interdiction définitive d'exercer toute fonction en lien avec des mineurs. 
  • Se passer des pesticides, c'est possible ? C'était du 20 au 30 mars la 11e édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. En Creuse, une soixantaine de communes sont engagées dans l'opération "Zéro pesticide", mais plusieurs collectivités l'affirment : c'est compliqué de se passer des désherbants chimiques, surtout dans l'entretien des cimetières.
  • Manif contre la réforme du code du Travail : plus de 50.000 personnes ont manifesté ce jeudi en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes contre la loi Travail de Myriam El-Khomri.
  • Lindt & Sprüngli coupe le robinet. Dans le Béarn, l'usine de chocolat d'Oloron a écrit aux associations qu'elle aide pour annoncer qu'elle ne leur verserait plus de subvention. En cause, la création par la mairie d'une taxe transport pour les entreprises.

LIRE ►► PHOTOS  - Manifestations contre la loi travail : mobilisation en hausse dans le Sud-Ouest

Choix de la station

À venir dansDanssecondess