Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Malzéville, des économies pour les décorations de Noël

lundi 28 novembre 2016 à 9:32 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Sud Lorraine

Top départ pour les illuminations en Lorraine. A Nancy, les rues scintillent depuis ce vendredi. D'autres communes attendent encore un peu pour faire des économies. Baisse des dotations oblige, la municipalité de Malzéville a changé ses habitudes pour sauver ses décorations de Noël.

A Malzéville, on ne change les décorations qu'une année sur deux
A Malzéville, on ne change les décorations qu'une année sur deux © Maxppp - photoPQR/l'EstRepublicain

Malzéville, France

Certaines ont appuyé sur le bouton il y a déjà plusieurs semaines, d'autres attendent encore un peu : les villes de Lorraine illuminent progressivement leurs rues. Les guirlandes au dessus des avenues, les sapins sur les ronds-points et les branches de houx aux lampadaires : des incontournables à quelques jours du réveillon.

Les décos de Noël en première ligne

Mais la question se pose de plus en plus : avec les baisses de dotation de l’État, la plupart des communes sont contraintes de faire des économies et donc de tailler dans les budgets. Les décorations de Noël se retrouvent souvent en première ligne.

Dans la rue principale de Malzéville, la rue Sadi Carnot, les guirlandes d'argent flottent entre les fenêtres. Juste en dessous, les habitants sont un peu partagés : inutile et couteux, ou bien plaisant et nécessaire ?

Pour Christian, "faire des économies sur les décos de Noël, ça peut être une bonne chose"

On peut très bien s'en passer

Difficile à accepter pour Josette, cette habitante de la rue Carnot : "cela apporte plus, surtout aux gens qui sont tous seuls, ça fait un peu plus fête !"

Cela rend les gens heureux

"Cela donne de la gaieté à la rue, c'est important!"

Illuminer la rue commerçante est un atout non négligeable pour les boutiques de la commune. "Cela attire forcément du monde," confie Didier le boucher, cela donne un peu de gaieté à la rue et ça c'est important!"

De la magie dans les vitrines

L'an dernier, la vitrine de Didier arborait un cochon déguisé en Père Noël. Derrière l'idée se cache Corinne Didier, une peintre en décor. Elle aussi tient sa boutique rue Sadi Carnot. "Cela fait un certain nombre d'années que je travaille avec les commerçants pour décorer leurs vitrines et ils renouvellent l'expérience à chaque fois."

"C'est important pour les commerçants"

Cela met un peu de magie, ce n'est pas forcément onéreux et c'est important, surtout en ce moment, de continuer à décorer !

A Malzéville, dans l'agglomération nancéienne, la municipalité ne veut surtout pas toucher à ces décorations mais ne néglige pas les économies. La mairie a décidé d'acheter ses décorations au mois de janvier, pendant les soldes. Sur les guirlandes, ce sont des LED : des ampoules qui consomment moins et qui durent plus longtemps. L'allumage se fait au mois de décembre pour économiser quelques jours d'électricité. Et surtout, le maire Bertrand Kling a décidé de renouveler les décorations de rue une année sur deux : un changement qui coûte quand même 20.000 euros pour la ville. "J'entends parfois des gens qui me disent, est-ce qu'il faut continuer à mettre des illuminations au lieu de faire des économies... mais je n'ose pas imaginer leur réaction si on n'en mettait pas," assure le premier magistrat de cette commune de 8.000 habitants.

Le mois de novembre, c'est le mois triste par excellence. Alors, les décorations c'est important, c'est synonyme de fête ! Surtout dans cette période difficile

"C'est important, surtout dans cette période difficile"

"C'est comme si dans une famille, ajoute Bertrand Kling, _pour le réveillon, on mangeait des pâtes au lieu de quelque chose de plus élaboré."

La décoration et le spectacle : "des budgets qui trinquent"

Mais toutes ces économies représentent un manque à gagner pour les professionnels de Noël. Jean-François Bouchot travaille à la société "Jouets Spectacles de l'Est" à Tomblaine."On ressent fortement la baisse des dotations. Elle nous impacte prioritairement. On travaille dans la décoration mais aussi dans la culture et le spectacle. Forcément ce sont ces budgets qui trinquent."

"On ressent très fortement les baisses des dotations"

Mais les communes lorraines continuent à faire des efforts, à entretenir le matériel et à investir parce qu'ici, les gens sont très attachés aux fêtes et à la Saint Nicolas.

A Nancy, les illuminations sont en service depuis le vendredi 25 novembre. Près de 50 sites sont concernés dans la ville et 300 éléments lumineux sont au programme des fêtes. Sans compter les bouquets dans les arbres, les décors et les projecteurs. Les guirlandes nancéiennes s'éteindront le 9 janvier 2017.