Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manche : les manifestations contre la loi "sécurité globale" ont rassemblé plus de 3 000 personnes

-
Par , France Bleu Cotentin

Les manifestations contre la loi "sécurité globale" ont eu lieu partout en France ce samedi dans plus de 70 villes. Ils étaient 2 000 manifestants dans le centre de Caen, plus de 600 à Avranches, 600 à Coutances et plus de 1500 à Cherbourg.

Forte mobilisation dans la Manche contre la loi "sécurité globale"
Forte mobilisation dans la Manche contre la loi "sécurité globale" © Radio France - Katia Lautrou

Le texte de loi "sécurité globale" cristallise les passions. C'est surtout l'article 24 qui provoque la colère de la rue. Article qui prévoit de restreindre la possibilité de filmer les forces de l'ordre alors qu'une série d'affaires de violences policières est étalée au grand jour. L'évacuation brutale d'un camp de migrants à Paris lundi soir et la révélation jeudi du passage à tabac d'un producteur de musique noir par quatre policiers suscite l'indignation. Ces scènes ont été filmées et visionnées des millions de fois sur les réseaux sociaux. Et dans la Manche aussi hier la mobilisation était forte avec plus de 3000 manifestants sur tout le département. Comme Maryvonne, une cherbourgeoise militante d'Amnesty International depuis des années : "Il faut pouvoir filmer les policiers car cela permet de mettre à jour des violences. S'il n'y avait pas ça ce serait l'impunité totale. Ce serait catastrophique pour la démocratie. La tension monte et les violences s'aggravent, on se demande jusqu'où cela va aller moi je suis très inquiète. Est-ce-qu'on est en France ou dans un état policier ? Je me pose la question. C'est très très inquiétant et préoccupant."

P;lus de 1500 personnes à Cherbourg contre l'article 24 de la loi "sécurité globale"
P;lus de 1500 personnes à Cherbourg contre l'article 24 de la loi "sécurité globale" © Radio France - Katia Lautrou
Des manifestants inquiets pour la démocratie
Des manifestants inquiets pour la démocratie © Radio France - Katia Lautrou
Choix de la station

À venir dansDanssecondess