Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Corse : manger Bio, mais à quel prix ?

lundi 13 novembre 2017 à 11:08 Par Hélène Battini, France Bleu RCFM

Les produits "Bio" ont le vent en poupe malgré leur prix élevé. En Corse aussi les magasins spécialisés fleurissent, en périphérie comme en centre-ville, on en compte près d'une vingtaine dans l'ile, de l'enseigne nationale, au petit commerce indépendant.

Manger Bio, mais à quel prix ?
Manger Bio, mais à quel prix ? © Maxppp - maxppp

Corse, France

Manger Bio ou faire des économies ? C'est le dilemme auquel sont confrontés nombre d'entre vous face aux scandales alimentaires à répétition et la cherté de ces produits . Une envolée des prix dans ce secteur qui ne coupe pourtant pas les ailes aux distributeurs. L’an dernier le secteur du bio a connu une augmentation de 20% de son chiffre d’affaires. En effet depuis quelques années les enseignes de produits dits "bio" se multiplient et la Corse n'échappe pas à cette tendance.

Pourquoi de tels écarts de prix ?

Pas moins d’une vingtaine de magasins sur l'ile, et à chaque fois des produits 20 à 30% plus cher qu'en commerces classiques, jusqu'au double pour les fruits et légumes. Une différence qui s'explique simplement selon Stéphane Antony Antonetti, directeur commercial des enseignes "La roulotte" en Corse. « C’est plus cher, parce-que les modes de production sont différents, y a pas de traitements, il faut plus de main d’œuvre, il y a des contrôles plus assidus sur la qualité et la provenance des produits. »_

Manger Bio, mais à quel prix ?  - Maxppp
Manger Bio, mais à quel prix ? © Maxppp - maxppp

Pourtant certains mettent un point d'honneur à faire un pas vers le consommateur, avec des prix légèrement plus bas, Mathieu Maurizzi gérant du magasin « Trà di noi », fraichement ouvert sur le boulevard Paoli à Bastia. « Le but était d’avoir un positionnement prix pas très haut, pour toucher la clientèle la plus large possible. Cela passe par de la négociation avec les fournisseurs forcement, et on essaie de sélectionner les produits pour avoir plusieurs gammes, mais dans le bio le bas de gamme n’existe pas. »

Dans les rayons les clients eux ne sont pas dupes, le bio ça se paye, mais c'est un choix.

Manger Bio, mais à quel prix ?  - Maxppp
Manger Bio, mais à quel prix ? © Maxppp - maxppp

« On peut faire un petit effort pour avoir quelque chose de qualité avec des saveurs dans des règles qui respectent la planète. »

La cherté des produits bio ne serait pourtant pas une fatalité selon l'association UFC que choisir, les prix élevés notamment en supermarché, seraient surtout le fruit d'une marge distributeur beaucoup trop importante jusqu'à deux fois plus élevée que sur des produits classiques.