Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Lundi vert : manger moins de viande et de poisson, c'est bon pour la planète et pour la santé

lundi 7 janvier 2019 à 6:20 Par Alice Kachaner, France Bleu

Des chercheurs et 500 personnalités nous invitent à ne plus manger de viande ni poisson le premier jour de la semaine pendant toute l'année 2019. Une façon de préserver sa santé et d'agir, à son échelle, pour la planète.

L'élevage représente 14.5% des émissions de gaz à effets de serre dans le monde
L'élevage représente 14.5% des émissions de gaz à effets de serre dans le monde © Maxppp - Patrick Lefevre

France

Le "Lundi vert" fera peut-être partie de vos bonnes résolutions pour commencer l'année 2019.

Des chercheurs de l'INRA et du CNRS invitent les Français à manger moins de viande et de poisson en devenant végétarien le premier jour de la semaine.

Un geste simple pour la planète mais aussi pour la santé

La surconsommation de protéines animales augmenterait les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète ou encore de cancer. Selon les chercheurs, même si la consommation de viande est en baisse depuis une dizaine d'années, les Français mangent encore trop de protéines animales. Il y a cinquante ans, nos anciens avaient d'ailleurs l'habitude de ne manger du poisson ou de la viande qu'une seule fois par semaine.

Pour compenser nos besoins en protéines, il suffit de remplacer un bon steak par un bol de lentilles ou une omelette. Le tofu ou encore la spiruline, une micro-algue, sont aussi des aliments riches en protéines. 

Les participants au "lundi vert" recevront directement dans leur boite mail, des idées de recettes végétariennes pour varier les plaisirs.

Un geste pour la planète

Selon l'ONU, l'élevage représente 14,5% des émissions de gaz à effets de serre dans le monde, soit l'équivalent du secteur des transports. Manger moins de viande, permettrait également de limiter la déforestation, la pollution des sols et des nappes phréatiques. En effet, pour produire, un seul kilo de viande, dix kilogrammes de céréales sont nécessaires.