Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

Manifestation anti-nucléaire à Nancy : le projet Cigéo "ne se fera ni ici ni ailleurs"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Tout ce week-end, les militants opposés au projet Cigéo organisent des actions à Nancy et son agglomération, dont une manifestation samedi après-midi dans la cité ducale. Ils veulent sensibiliser les habitants contre projet de centre d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure dans la Meuse.

Les opposants au projet Cigéo donnent de la voix ce samedi après-midi.
Les opposants au projet Cigéo donnent de la voix ce samedi après-midi. © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

Après Saint Dizier et Bar-le-Duc dans la Meuse, la colère contre le projet Cigéo s'exprime à Nancy. Le collectif "Vent de Bure" a installé un village d'associations place Carnot ce samedi. La ville est également le théâtre d'une manifestation des anti-nucléaire dans l'après-midi. Des actions sont organisées jusqu'à dimanche.

Sur leur site, les organisateurs disent s'élever "plus que jamais face à cette hérésie sociale éthique et environnementale." qu'est le projet d'enfouissement de déchets radioactifs à Bure dans la Meuse. 

Sensibiliser les habitants

Nancy n’est qu’à 60 km à vol d'oiseau de Bure tiennent à rappeler les organisateurs, ce qu'ils leur fait craindre des risques d'"explosions, incendies, contaminations, rejets massifs" en cas d'aboutissement du projet Cigéo. 

"On n'attend rien du gouvernement, on a bien compris qu'il y avait un rapport de force à jouer pour mettre en échec le projet Cigéo, explique Juliette, porte parole de "Vent de Bure". On organise "Vent de Bure" dans une phase d'urgence.. Bure c'est nous, c'est vous, c'est tout le monde."

Les organisateurs dénoncent aussi une "répression politique" contre les anti-Cigéo.

"Cela fait 25 ans que je suis contre ce projet, explique Jean Marc Fleury le président de l’association EODRA qui réunit les élus locaux opposés Cigéo. Quand j'ai démarré cette lutte, c'était cool, et aujourd'hui on a l'impression d'être des citoyens encadrés, surveillés qui risquent la prison parce qu'ils ont le tord de s'opposer à un projet d'Etat."

Le dispositif de sécurité, 500 policiers mobilisés pour la manifestation à Nancy, est également dénoncé par les organisateurs qui le considèrent démesuré. 

"On ne va pas s'arrêter. Il faut que les pouvoirs publics comprennent que ce projet ne ce fera ni ici ni ailleurs." — Jean Marc Fleury, président de l’association EODRA

"C'est la lutte de travailleurs, de citoyens"

"Pour nous c'était important d'être là, on défend les droits des travailleurs mais on se bat aussi pour changer la société, ajoute Roberto Toscano membre du syndicat Sud Education. Les questions d'écologie sont importantes pour nous. Ce n'est pas la lutte de quelque militants anti-nucléaires c'est aussi la lutte de travailleurs, de citoyens."

  • 19h : suite de la journée de mobilisation salle des fêtes Bernie Bonvoisin de Vandoeuvre-les-Nancy avec banquet et concerts.
  • Dimanche : Ateliers et discussions autour du nucléaire sur les hauts de Vandœuvre à partir de 10h30 puis à assemblée et réflexion collective sur les perspectives à 16h.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu