Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Manifestation contre les 80 km/h : plus de 500 personnes bloquent la nationale 57 entre Besançon et Vesoul

dimanche 4 mars 2018 à 21:44 Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon

Plus de 500 personnes se sont réunies, ce dimanche après-midi, sur l'aire de Malachère, en Haute-Saône. Pendant plusieurs minutes, les manifestants ont envahi la nationale 57 entre Besançon et Vesoul pour protester contre le projet du gouvernement de réduire la vitesse à 80 km/h.

Plus de 500 personnes ont bloqué, temporairement, la circulation ce dimanche après midi pour manifester contre le projet d'abaissement de la vitesse à 80km/h.
Plus de 500 personnes ont bloqué, temporairement, la circulation ce dimanche après midi pour manifester contre le projet d'abaissement de la vitesse à 80km/h. © Radio France - Florian Cazzola

La Malachère, France

La neige, encore présente sur les bords de la nationale 57, n'a pas découragé les opposants à la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les voies secondaires. 

Ils étaient plus de 500, ce dimanche après-midi, à bloquer la route entre Besançon et Vesoul, au niveau de Rioz, en Haute-Saône, pour réclamer le retrait de la mesure qui doit entrer en vigueur au 1er juillet. 

Non à la généralisation du 80 km/h, oui à la création de 2x2 voies

"Nous se sommes opposés à la baisse de la vitesse à 80 km/h dans certaines zones, explique Didier en train de tracter auprès des voitures arrêtées. Nous sommes contre la généralisation de cette limitation de vitesse, partout en France." Initialement, la manifestation ne devait pas entraîner le blocage complet de la circulation sur la RN 57, mais la colère des Francs-Comtois contre cette réforme en a décidé autrement. 

Vincent, un Haut-Saônois opposé à la baisse de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires

"La baisse de la vitesse de 10 km/h ne va pas faire baisser le nombre d'accidents, proteste Evelyne, une Haut-Saônoise. _Que le gouvernement s'occupe d'abord de lutter contre l'alcoolémie au volant, le cannabis et les incivilités sur la route_. Cette réforme n'est qu'une pompe à fric." Le mot d'ordre est le même pour Didier : "C'est du racket et pas autre chose. Cette réforme est faite pour prendre de l'argent, c'est tout. C'est comme les radars, 9 sur 10 sont situés dans des zones pas dangereuses. Ce qui vont être heureux sont les vendeurs de voitures sans permis", ironise-t-il.

Plus de 500 personnes se sont réunies contre cette réforme.

C'est la première fois qu'une telle opération est menée en Bourgogne-Franche-Comté. Les organisateurs, à l'image de Marie-Dominique Aubry, la première adjointe au maire de Vesoul, sont persuadés que ces manifestations chocs peuvent faire réfléchir le gouvernement. Certains opposants craignent, eux, que ce rassemblement organisé un dimanche, soit beaucoup moins efficace que s'il avait été programmé en semaine. 

La manifestation en images

 Initialement, la manifestation ne devait pas entraîner le blocage complet de la circulation sur la RN 57 entre Besançon et Vesoul - Radio France
Initialement, la manifestation ne devait pas entraîner le blocage complet de la circulation sur la RN 57 entre Besançon et Vesoul © Radio France - Florian Cazzola
Certains opposants craignent que ce rassemblement organisé un dimanche, ne trouve pas d'écho. - Radio France
Certains opposants craignent que ce rassemblement organisé un dimanche, ne trouve pas d'écho. © Radio France - Florian Cazzola
Une quinzaine d'élus est venue manifester. Ils craignent que cette mesure entraîne une désertification de leurs communes rurales.  - Radio France
Une quinzaine d'élus est venue manifester. Ils craignent que cette mesure entraîne une désertification de leurs communes rurales. © Radio France - Florian Cazzola
Ils étaient plus de 500, ce dimanche après-midi à bloquer la route entre Besançon et Vesoul, au niveau de Rioz, en Haute-Saône, pour réclamer le retrait de la mesure  - Radio France
Ils étaient plus de 500, ce dimanche après-midi à bloquer la route entre Besançon et Vesoul, au niveau de Rioz, en Haute-Saône, pour réclamer le retrait de la mesure © Radio France - Florian Cazzola