Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Manifestation des infirmiers urgentistes à Valence devant l'ARS

mardi 16 avril 2019 à 17:04 Par Romain Sost, France Bleu Drôme Ardèche

Ce mercredi après-midi, environ cent manifestants se sont réunis devant le siège de l'ARS à Valence (Drôme). Le personnel soignant de Valence, qui est en grève depuis le 27 mars, réclame plus de moyens humains et matériels pour travailler.

Les manifestants réunis devant l'antenne de l'ARS de Valence
Les manifestants réunis devant l'antenne de l'ARS de Valence © Radio France - Romain Sost

Valence, France

Pas de slogan traditionnel de manifestation devant l'Agence Régionale de Santé (ARS) à Valence (Drôme) ce mercredi après-midi. Pour manifester leur colère, les infirmiers urgentistes de l'hôpital de Valence ont choisi la chanson qui a fait connaître leur cause, sur l'air des Trois Cafés Gourmands.

En tout, une centaine de manifestants a chanté devant le siège de l'ARS. Par solidarité, les personnels soignants des hôpitaux du département sont aussi venus, comme Noémie, infirmière à Roman : "Le mal-être est commun à toutes les urgences de France, chez nous c'est la même misère"

Tiffany qui travaille aux urgences de Valence depuis 12 ans a vu sa situation se dégrader d'année en année, elle est déterminée : "Nous ne lâcherons rien tant que nous n'obtenons pas ce que l'on demande, nous ne sommes pas prêts à faire de compromis".

Aux alentours de 15h, une délégation a pu rencontrer des membres de l'Agence Régionale de Santé avec un objectif : "se faire entendre".