Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Manifestation en soutien aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes : des Dijonnais racontent leur expérience

lundi 9 avril 2018 à 19:58 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Une centaine de personnes se sont rassemblées à Dijon devant la préfecture de Côte-d'Or lundi soir pour soutenir les zadistes de Notre-Dame-des-Landes. Ces habitants du quartier libre des Lentillères sont déjà allés plusieurs fois à la Zad située en Loire-Atlantique et témoignent.

Une centaine de dijonnais rassemblés devant la préfecture
Une centaine de dijonnais rassemblés devant la préfecture © Radio France - Anne Pinczon du Sel

Dijon, France

Ils étaient une centaine rassemblés ce lundi soir devant la préfecture de Dijon pour soutenir les zadistes de Notre-Dame-des-Landes dont l'expulsion a commencé lundi matin. Marc et Morgane eux vivent dans le quartier libre des Lentillères et sont allés plusieurs fois à la Zad ces dernières années. 

Même s'ils s'y préparaient, ils ont été très émus d'apprendre le début de l'évacuation : "il faudrait vraiment pouvoir décrire ce qu'on vit vraiment là-bas, ce n'est pas juste être dans la nature sans payer de loyer. C'est une vie collective, avec des décisions collectives, et tout un monde à reconstruire en autogestion. Construire son habitat. Acquérir des savoir-faire d'élevage et d'agriculture", explique Marc. 

Il y a quelque chose qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs 

"J'ai pleuré quand j'ai appris la nouvelle, raconte Morgane. Il y a beaucoup de liens entre les Lentillères et la Zad, déjà parce que ce sont des espaces collectifs d'expérimentation, et aussi des liens affectifs. On déploie une énergie énorme sur les lieux pour construire des choses, pour bêcher des terrains. On apprend à décider ensemble, il y a quelque chose qu'on peut trouver nulle part ailleurs. Alors cette expulsion ça fait remonter plein de souvenirs de ces lieux, qui disparaissent petit à petit parce que pour le gouvernement il n'y a pas la place pour ces espaces de liberté." 

Pour Marc, "on comprend bien que pour la plupart des gens ce qui se passe en ce moment ce sont 2500 militaires qui débarquent sur la zone pour expulser des zadistes. Mais nous les infos qu'on reçoit ce sont des copains qui font une chaîne humaine pour préserver une jolie ferme en bois qu'on connait bien, des messages d'amis qui nous disent qu'on a détruit la maison de leurs rêves."