Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Manifestation : les commerçants nantais s'organisent avant le rassemblement des "gilets jaunes"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Nouveau rassemblement national des Gilets Jaunes ce samedi à Nantes. Les autorités redoutent la présence de "casseurs" et de "black blocs". Les commerçants du centre-ville s'organisent pour protéger leurs devantures.

La Banque Tarneaud protégée avec des planches
La Banque Tarneaud protégée avec des planches © Radio France - GJ

nantes

Plusieurs centaines de personnes sont attendues dans les rues de Nantes ce samedi pour l'acte 44 des "gilets jaunes". Les autorités redoutent la présence de "casseurs" et de "black blocs" lors de cet événement non déclaré. Elles ont donc décidé d'interdire aux manifestants une grande partie du centre-ville. Le Cours des 50 Otages, sera lui autorisé. Les manifestants appellent eux à se rassembler à partir de 14h place Delorme. Dans ce quartier, les commerçants s'organisent. Depuis ce vendredi, les devantures des banques sont protégées. "Nous installons des panneaux en bois d'une épaisseur de 15 millimètres pour protéger les vitres" précise ce menuisier. 

La Banque Tarneaud  - Radio France
La Banque Tarneaud © Radio France - GJ

Plusieurs commerces fermés place Delorme

Plusieurs commerces du quartier Delorme seront fermés ce samedi. C'est le cas du bar "le Delorme". La patronne Caroline ne souhaite prendre aucun risque. "Je n'ai pas envie de me retrouver toute seule derrière mon comptoir face à des casseurs. Je préfère donc fermer mon établissement" précise t-elle. Responsable d'une boutique de prêt à porter, Julie a pris la même décision. "Ne pas travailler un samedi alors que j'ai une nouvelle collection qui vient d'arriver, c'est un gros manque à gagner", peste cette trentenaire. Certains commerces de la place Delorme et de la rue du calvaire resteront toutefois ouverts. 

"Il y a l'angoisse d'être agressée dans le magasin, l'angoisse également de devoir partir très vite si la situation se complique. C'est stressant. Je vais venir travailler la peur au ventre" - Une commerçante

En amont de ce rassemblement, les manifestants ont prévu de pique-niquer à 12h place du Général Mellinet à Nantes.

Choix de la station

France Bleu