Société

Manifestation à Metz après la polémique sur l’éléphante du cirque Bouglione

Par Rachel Noel, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu dimanche 10 janvier 2016 à 17:50

Des militants d'Animalsace manifestent devant le cirque Bouglione à Metz
Des militants d'Animalsace manifestent devant le cirque Bouglione à Metz © Radio France - Rachel Noel

Une trentaine de militants de la cause animale ont manifesté dimanche après midi devant le cirque Bouglione au parc des expositions de Metz. Ils dénoncent la présence d’animaux dans les cirques, qu’ils assimilent à de la maltraitance.

Face à l'entrée du cirque, les militants de la cause animale hissent les pancartes et distribuent des tracts, encadrés par les employés du cirque. On se cherche, mais la police veille, Le spectacle de l’éléphante Vana Mana a été arrêté et son dresseur remercié après le battage médiatique et une vidéo publiée via le web

Des associations qui militent pour la disparition des animaux dans les spectacles de cirque

 Sur leurs tracts, les militants dénoncent des animaux qui vivent en cage . Eux considèrent qu'il s'agit de "souffrance" animale. Luc Walter, porte parole des militants d’Animalsace estime que le retrait de l'éléphant, n'est qu'une partie du problème : "Les animaux doivent adopter des postures qui sont contre nature. Au monde, il y a trente pays qui ont arrêtés les spectacles avec animaux et on voudrait que la France fasse pareil ".

Le cirque Bouglione dénonce un harcèlement

Un discours qui agace Patrice Roche, l'administrateur du cirque Bouglione qui toise les militants de l'autre coté de la route : « Si il n’y avait pas les cirques et lez zoo du monde entier avec les programme de réhabilitation, il y a plein d’espèces qui n’existeraient déjà plus. Mais le but de ces associations c’est qu’il n’y ait plus d’animaux en captivité mais aussi qu’on ne mange plus de viande animale ».

Les dirigeants du cirque l'ont retiré du spectacle mais ont aussi entamé des poursuites contre l'association Animalsace. Ils s'estiment victime de harcèlement devant les manifestations à répétition.