Société

Manifestation samedi à Nantes pour réclamer le rattachement de la Bretagne à la Loire-Atlantique

Par Mikaël Roparz, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Loire Océan vendredi 18 avril 2014 à 10:42

La Loire-Atlantique bientôt rattachée à la Bretagne ?
La Loire-Atlantique bientôt rattachée à la Bretagne ? © capture d'écran Bretagne réunie

Une "Bretagne enfin réunie" c'est ce que viendront réclamer plusieurs collectifs, associations et élus samedi après-midi à Nantes. Un rassemblement au moment où s'est ouvert le débat national sur le redécoupage territorial.

Plusieurs milliers de manifestants se retrouvent samedi à Nantes, place de Bretagne, pour réclamer la "réunification" de la Bretagne, c'est-à-dire le rattachement de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne. Les collectifs nantais "Bretagne Réunie" et "44 = Breizh" espèrent, qu'enfin, "le projet de réunification soit entendu par Paris ". Ils seront rejoints par les Bonnets rouges qui veulent "veulent vivre, décider et travailler en Bretagne réunifiée ". "Toute la société civile bretonne appelle à la manifestation et soutient la démarche, depuis l'ensemble du mouvement culturel représenté par Kevre Breizh, qui regroupe toutes les associations culturelles de Bretagne, jusqu'aux Bonnets rouges, en passant par toutes les autres organisations intermédiaires ", se félicite Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie.

Pour ces collectifs, ce débat d'un redécoupage des régions relancé par le Premier ministre le 8 avril devant l'Assemblée nationale est une aubaine. Manuel Valls envisage de diviser par deux le nombre de régions en 2017. C'est une réforme réclamée depuis de nombreuses années. Selon un sondage réalisé pour France Bleu et la presse régional, 73% des Français se disent attachés à leur région et 24% "très attachés ". Parmi eux, les Bretons (83%). Autre enseignement de ce sondage, c'est dans les Pays-de-la-Loire que les habitants sont le moins attachés à leur région : 22 % sont favorables à sa disparition. 

Pour la Bretagne, l'intiative du Premier ministre est "une opportunité historique en faveur de la réunification de la Bretagne" à la Loire-Atlantique. Le conseil régional de Bretagne a d'ailleurs adopté jeudi soir un voeu en faveur de la ''réunification" de cette région administrative avec la Loire-Atlantique et d'une Assemblée de Bretagne.

 

 

"C'est l'unité des Pays de la Loire qui est aujourd'hui en jeu", Jacques Auxiette (PS)

Si la Bretagne y voit donc une opportunité, ça n'est pas l'avis du président de la région Pays de la Loire. Jacques Auxiette, refuse toute "vente à la découpe "."Nous ne sommes pas fermés aux changements, nous sommes ouverts à des coopérations encore plus fortes et pourquoi pas, un jour, à une fusion ", a déclaré Jacques Auxiette dans un communiqué. Mais en l'état, "c'est l'unité des Pays de la Loire qui est aujourd'hui en jeu ", estime l'élu socialiste. Pour lui, il ne faut "pas casser une dynamique qui marche, dont nous sommes acteurs, et dont nous sommes fiers ". Il va convoquer une session extraordinaire de son conseil régional le 13 mai. 

 

Selon le magazine Challenges, les régions passeraient de 22 à 12. Seule la région Pays de la Loire disparaîtrait. La Loire-Atlantique serait rattachée à la Bretagne.

Débats et défilé en ville

Avant la manifestation prévue dès 15h à Nantes, qui partira place de Bretagne, des rencontres et débats sont prévus samedi matin  avec Christian Troadec, maire DVG de Carhaix et leader des Bonnets Rouges, le sénateur EELV Ronan Dantec, le député UMP des Côtes d'Armor Marc Le Fur et le député apparenté UDB (Union démocratique bretonne) du Morbihan Paul Molac.

 

A lire aussi : ►►►Les élus bretons divisés sur la question de la réunification de la Bretagne historique