Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestations interdites samedi à Nantes et Saint-Nazaire

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le préfet de Loire-Atlantique interdit les manifestations prévues samedi à Nantes et à Saint-Nazaire alors que des appels ont été lancés sur les réseaux sociaux notamment par des groupes de gilets jaunes.

La manifestation interdite de Saint-Nazaire le samedi 16 mai, plus de 100 personnes y ont participé
La manifestation interdite de Saint-Nazaire le samedi 16 mai, plus de 100 personnes y ont participé © Maxppp - Denis Riou

La préfecture de Loire-Atlantique a publié deux arrêtés ce vendredi pour interdire les manifestations prévues à Nantes et à Saint-Nazaire. Des appels aux rassemblements ont été lancés sur les réseaux sociaux pour la journée de samedi, ils émanent de collectifs de gilets jaunes, de l'ultra-gauche, de syndicalistes et de mouvements associatifs. Le préfet rappelle que jusqu'au 10 juillet, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, les réunions de plus 10 personnes sont interdites sur la voie publique. 

Des interpellations le week-end dernier

Un arrêté similaire a été signé la semaine dernière, il n'a pas empêché les manifestants de descendre dans la rue le samedi 16 mai. A Nantes, ils étaient entre 150 et 200, les policiers ont procédé à 37 verbalisations et cinq interpellations. A Saint-Nazaire, 51 personnes ont été verbalisées sur les 130 qui se trouvaient place du Commando.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu