Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestations le samedi après-midi dans le centre ville de Toulouse : le maire dit stop !

-
Par , France Bleu Occitanie

Sur Twitter, le maire de Toulouse demande l'arrêt des manifestations en centre-ville le samedi afin de préserver les commerces. Une prise de position qui fait bondir les manifestants.

Manifestation contre la loi de sécurité globale le long des Allées Jules Guesde le 26 novembre 2020.
Manifestation contre la loi de sécurité globale le long des Allées Jules Guesde le 26 novembre 2020. © Maxppp - PQR

Jean-Luc Moudenc souhaite que cessent les manifestations du samedi après-midi en centre-ville. Il le dit sur le réseau social Twitter :

Gilets jaunes offusqués

Une prise de position que ne comprend pas Sébastien, gilet jaune de la première heure, il dit avoir participé à 70 manifestations ces deux dernières années dont celles dernièrement contre la loi de sécurité globale :

"C'est se moquer de la vie et de l'avis des gens que de dire qu'on serait les responsables de ce qu'on dénonce en fait. C'est diviser pour mieux régner. L'expression citoyenne dans la rue se fait là où elle est visible."

Une prise de position qui désole Fabrice, gilet jaune et animateur sur Facebook du collectif "emploi et dignité" :

"Comme d'autres responsables politiques (Jean-Luc) Moudenc cherche pesamment à instaurer une concurrence des détresses comme si les gilets jaunes étaient les ennemis des commerçants et réciproquement."

Commerçants satisfaits... en partie

Le président des commerçants du centre-ville de Toulouse, Philippe Léon est satisfait par la prise de position du maire. 

"Cette déclaration va complètement dans ce que nous demandons à la préfecture. Ce qui se passe le samedi dans le centre-ville de Toulouse et des grandes villes de France ce sont des hordes de voyous qui viennent tout casser pour casser du flic, ils nous cassent aussi."

Parmi ceux qui ont une boutique en centre-ville, une voix s'élève, et contraste avec cette satisfaction. C'est celle de Cesare Nori, récemment entendu par l’assemblée nationale sur le dossier des gilets jaunes, il n’est pas convaincu par le tweet du maire. :

Monsieur Moudenc enfonce une porte ouverte, il sait qu’il n’a aucun pouvoir direct puisque que c’est du domaine de l’état et donc du préfet. C’est un effet d’annonce. Ca fait deux ans et demi qu’on subit ces manifs mortelles pour le centre ville et il ne s’est jamais servi de son rôle pour faire pression avec tous les autres maires concernés sur les parlementaires ».

Samedi à Toulouse, trois manifestations différentes sont annoncées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess