Société

Manuel Valls : "Il est important que l'Ardèche reste à gauche"

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 20 mars 2015 à 6:00 Mis à jour le vendredi 20 mars 2015 à 14:49

Manuel Valls arrive à Privas, première étape de son déplacement ardéchois
Manuel Valls arrive à Privas, première étape de son déplacement ardéchois © Radio France

Le Premier ministre est en Ardèche pour apporter son soutien aux candidats socialistes. Le 1er tour des départementales, c'est dans 48 heures.

Manuel Valls à Privas affirme que l'Ardèche doit rester à gauche

Jusqu'à la dernière minute. Manuel Valls s'engage à fond dans cette campagne électorale et si le PS perd lourdement il sait que ses adversaires lui tomberont dessus et lui feront porter la responsabilité d'une défaite, déjà annoncée. Cette perspective ne semble pas l'impressionner. Le chef du gouvernement, accompagné de deux ministres, Najat Vallaud-Belkacem et Emmanuel Macron, montre un visage offensif et se veut plutôt optimiste malgré les mauvais sondages qui s'accumulent autour de cette élection.

Déambulation de Manuel Valls dans les rues de Privas - Radio France
Déambulation de Manuel Valls dans les rues de Privas © Radio France
L'Ardèche est la dernière étape de son Tour de France avant le 1er tour. Le Premier ministre arrive à Privas, salué par quelques militants. Il veut et souhaite que le département à gauche. Il s'accorde ensuite près d'une heure dans les rues de la ville à la rencontre des habitants et des commerçants. A l'une des fenêtres de l'Hôtel de Ville, Michel Valla, le maire UMP et adversaire du président socialiste du Conseil Général, regarde, visiblement amusé, la déambulation du locataire de Matignon. Deuxième étape : Le Teil. Une rencontre avec les chefs d'entreprise locaux.

Le patron de GL Bijoux offre des bijoux "made in Ardèche "à M.Valls et N.Vallaud-Belkacem - Radio France
Le patron de GL Bijoux offre des bijoux "made in Ardèche "à M.Valls et N.Vallaud-Belkacem © Radio France
Pas de surprise à cette occasion. Manuel Valls, applaudi poliment par les patrons à son arrivée, tient un discours optimiste. Il martèle que la reprise se fait sentir, que la croissance va bientôt repartir et que son gouvernement sera présent pour les soutenir, les aider, les accompagner. L'un de ces entrepreneurs lui demande de simplifier grandement les réglementations afin de relancer la machine économique.

Extrait du discours de Manuel Valls devant les entrepreneurs ardéchois au Teil

Des chefs d'entreprise, notamment ceux dans le secteur du BTP, trouvent Manuel Valls un peu trop optimiste, loin de la réalité de ce que peuvent vivre certaines boites au quotidien.

Des patrons ardéchois sont moins optimistes que Manuel Valls sur la reprise

Manuel Valls s'accorde également un petit crochet par la Drôme, cible prioritaire de l'UMP. A l'issue des élections, les socialistes, qui détiennent actuellement plus de 60 départements, pourraient n'en conserver qu'une vingtaine selon l'estimation la plus haute.