Société

Manuel Valls soutient le futur commissariat de Bourgoin-Jallieu

Par Céline Loizeau, France Bleu Isère jeudi 20 mars 2014 à 17:12

Manuel Valls lors de sa visite à Bourgoin-Jallieu le 20 mars.
Manuel Valls lors de sa visite à Bourgoin-Jallieu le 20 mars. © Maxppp

Manuel Valls a passé son jeudi en Isère. Une visite personnelle "de soutien" aux candidats socialistes de Bourgoin-Jallieu, Vienne et Grenoble et non pas en tant que ministre de l'Intérieur. Il en a profité pour évoquer le dossier de construction d'un nouveau commissariat à Bourgoin-Jallieu.

A trois jours du premier tour des municipales, Manuel Valls était en Isère ce jeudi 20 mars. Une visite présentée comme celle d'une figure du PS en soutien aux candidats socialistes de Bourgoin-Jallieu, Vienne et Grenoble et pas comme ministre de l'Intérieur.

"Le dossier du commissariat berjallien forcément dans la pile du haut"

A Bourgoin-Jallieu, Manuel Valls ne s'est pas rendu au commissariat, dont la vétusté est dénoncé depuis des années. Les syndicats de police Alliance et SGP-FO regrettent d'ailleurs que cette visite n'ait pas été prévue à son programme. Mais Manuel Valls est passé tout à côté. Le candidat socialiste, André Borne, a tenu à lui montrer le terrain sur lequel l'actuelle majorité de gauche espère que sera bientôt construit un nouveau bâtiment . Un emplacement sur l'espace Diedrieche à quelques mètres de l'actuel commissariat.Pour le ministre de l'Intérieur, ce futur commissariat berjallien est un "dossier (...) forcément dans la pile du haut".

Plus de quatre millions de travaux

Pour que ce dossier se débloque, la Ville a travaillé avec la Préfecture pour monter un dossier. La Ville s'engage à porter les travaux estimé à un peu plus de quatre millions d'euros en échange de loyers que l'État paiera. Le feu vert du Ministère de l'Intérieur se fait attendre.

Valls sur commissariat de Bourgoin

La droite dénonce l'insécurité à Bourgoin

Pendant ce temps-là, en centre-ville, l'équipe de Vincent Chriqui, le candidat UMP-UDI aux municipales, a distribué des tracts disant "qu'en matière d'insécurité Bourgoin-Jallieu est bien plus mal placée que les autres grandes villes du territoire et que la création de la Zone de sécurité prioritaire sur l'Isle-d'Abeau et Villefontaine risque d'aggraver encore la situation" .

Les deux autres candidats à la mairie de Bourgoin-Jallieu sont Robert Arlaud pour le FN et Armand Bonnamy , ex-membre de la gauche, qui mène une liste sans étiquette.

Partager sur :