Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marathon et courses des écluses : les coureurs pas forcément sensibles aux gestes de premiers secours

-
Par , France Bleu Mayenne

En Mayenne en 2018, 298 personnes ont été victimes d'arrêts cardiaques pour seulement 9 survivants. À l'occasion du Marathon et des courses des écluses, la protection civile, l'hôpital de Laval et l'association de cardiologie rappellent la nécessité d'être formés aux gestes de premier secours.

Protection Civile, association de cardiologie de Laval, hôpital de Laval seront mobilisés pendant le Marathon des écluses le 29 septembre
Protection Civile, association de cardiologie de Laval, hôpital de Laval seront mobilisés pendant le Marathon des écluses le 29 septembre © Radio France - Martin Cotta

Département Mayenne, France

Près de 3.500 coureurs sont attendus ce dimanche 29 septembre pour le Marathon et les courses des écluses en Mayenne. Depuis samedi, la protection civile est sur le pont avec des membres de l'association de cardiologie de Laval pour faire de la prévention. En Mayenne, en 2018, 298 personnes ont fait un arrêt cardiaque pour 9 survivants seulement. Les coureurs sont aussi exposés à ce genre de risque mais se sentent pourtant ... invincibles ... ou presque.

Les sportifs ont en effet tendance à se sentir protéger des accidents cardiovasculaires parce que la pratique du sport est censée justement limiter les risques d'après Victor Mateus cardiologue à l'hôpital de Laval. "Avoir une douleur dans la poitrine, ressentir des palpitations, alors que ces symptômes sont inhabituels, c'est vraiment prendre le risque de faire son arrêt cardiaque quelques minutes après. Souvent chez l'Homme on a tendance à négliger ces signes-là. On a tendance à vouloir pousser un peu, à vouloir rattraper son copain par exemple, sauf que c'est à ce moment-là que le drame arrive" explique ce professionnel. 

Fini le bouche-à-bouche !

Trop peu de gens sont formés au geste de secours et les stéréotypes font de la résistance. Par exemple, il n'est plus recommandé de faire du bouche-à-bouche. Le massage cardiaque est beaucoup plus efficace. "Souvent les gens ont de fausses idées en tête sur les gestes de secours. Et tout le monde est capable de sauver quelqu'un. Vous savez tous tendre les bras ? Et bien c'est que vous êtes capables de faire un massage cardiaque" déclare Caroline Brémaud urgentiste à Laval.

Déjà 3 vies sauvées en Mayenne grâce à une application

Dans le département de la Mayenne on utilise même une application pour sauver des vies : SAUV'LIFE. Elle vous géolocalise et si vous êtes près d'une personne faisant un malaise, on vous prévient par un texto. Caroline Brémaud, urgentiste, a sauvé la vie d'une mayennaise il y a quelques mois grâce à l'application. Pour l'instant 1.500 Mayennais ont téléchargé SAUV'LIFE. L'objectif de l'association de cardiologie de Laval est d'atteindre les 2.000 inscrits dessus à la fin de l'année. En France, chaque année, 50.000 personnes meurent après un arrêt cardiaque, soit l'équivalent du nombre d'habitants à Laval !

Caroline Brémaud a sauvé la vie d'une mayennaise grâce à SAUV'Life

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu