Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marc Filser : "l'hypermarché en France connaît une crise"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Au moment où l'enseigne Carrefour lance son nouveau concept Next à la Toison d'Or de Dijon, on s'intéresse à la chute des hypermarchés dans la région et partout en France, avec notre invité, Marc Filser, professeur en sciences de la gestion à l'université de Bourgogne.

Marc Filser, professeur en sciences de gestion à l'université de Bourgogne, est l'invité de France Bleu Bourgogne
Marc Filser, professeur en sciences de gestion à l'université de Bourgogne, est l'invité de France Bleu Bourgogne © Radio France - Arnaud Racapé

Hypermarchés : la fin du modèle du "tout sous le même toit"

Une surface de vente réduite, des produits qui disparaissent (électroménager, articles de sports) au profit des univers de la beauté ou de la culture. L’hypermarché carrefour de la Toison d'Or fait peau neuve, et il entend mieux répondre aux attentes des consommateurs, avec une offre resserrée également autour de produits alimentaires bio et locaux. C'est un test, pour la direction du groupe. La conséquence, surtout d'une perte de vitesse pour le secteur ces dernières années, Marc Filser le confirme : 

"Effectivement, l'hypermarché en France connaît à l'heure actuelle une crise, qui est d'ailleurs partagée par toutes les enseignes, en particulier par les enseignes type Auchan, Carrefour ou Géant, qui avaient développé de très grosses surfaces de ventes, de plus de 10.000 m², qui permettaient d’accorder une place très importante aux rayons non-alimentaires. Historiquement, l'hypermarché, c'était le one-step shopping, on s’arrêtait une seule fois dans le magasin, et on achetait tous les approvisionnements pour la famille, et aussi pour équiper la maison. Aujourd'hui ce modèle est attaqué à la fois par la concurrence du commerce électronique, et des grandes surfaces spécialisées dans le domaine non-alimentaire."

Les consommateurs prennent le pouvoir

Qu'est-ce qui cloche avec ce modèle ? Pourquoi les clients s'en détournent-ils ? "Ça ne plaît plus au consommateur parce que le consommateur est habitué aujourd’hui à trouver de la variété. Et évidemment, un hypermarché, même lorsqu'il faisait 15.000 m² comme Carrefour à la Toison d'Or, ne peut pas rivaliser avec Amazon dans le commerce électronique, ou même avec une enseigne spécialisée, comme Darty ou Boulanger dans le domaine de l'électroménager, comme Leroy Merlin ou Castorama dans le domaine de l'équipement de la maison."

S'accommoder de l'éclatement du marché

L'expert le note également, les comportements changent, et font éclater le marché : "les consommateurs sont devenus de plus en plus hétérogènes. le consommateur moyen qui a été le cœur de cible de l'hypermarché, ne représente plus grand monde. Par exemple les moins de 25 ans sont beaucoup moins attirés par les hypermarchés, au contraire des seniors. Mais aussi en terme de pratiques de consommation. Dans le domaine alimentaire par exemple, certains vont vouloir passer du temps en cuisine et d'autres vont chercher des produits tout prêts. Donc il va falloir s'accommoder de cette fragmentation du marché."

L'interview de Marc Filser en intégralité ci-dessous :

Marc Filser

Choix de la station

France Bleu