Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marc Gaudet : "La moitié du réseau routier du Loiret va pouvoir repasser à 90 km/h"

-
Par , France Bleu Orléans

Le Premier Ministre Edouard Philippe a ouvert la voie à un assouplissement des 80 km/h : cette responsabilité sera confiée aux présidents des conseils départementaux. Dans le Loiret, Marc Gaudet se dit prêt à remettre les 90km/h sur la moitié du réseau routier du département.

Une opération de sensibilisation de la gendarmerie du Loiret lors du passage à 80km/h près de Chevilly l'été dernier
Une opération de sensibilisation de la gendarmerie du Loiret lors du passage à 80km/h près de Chevilly l'été dernier © Radio France - Anne Oger

Loiret, France

La règle des 80 km/h sur les routes secondaires va être assouplie : Edouard Philippe l'a confirmé ce matin sur France Info. Le Premier Ministre a indiqué que les présidents des Départements pourront relever la vitesse maximale autorisée sur certains tronçons. Un amendement a été déposé hier à l'Assemblée nationale par le groupe LREM, et le gouvernement est prêt à le soutenir à expliquer Edouard Philippe.

Une annonce qui satisfait pleinement Marc Gaudet, le président du conseil départemental du Loiret, qui a toujours été hostile à la généralisation des 80 hm/h.  Il se dit aujourd'hui prêt à prendre ses responsabilités : "Moi, c'est toujours ce que j'ai prôné, explique-t-il sur France Bleu Orléans. La règle reste bien 80 km/h sur le réseau routier, mais sur des routes où nous estimerons que la vitesse pourra être rétablie à 90 km/h, c'est le Département qui prendra la décision. Nous sommes de nombreux présidents de conseils départementaux à avoir réclamé cette mesure : le gouvernement a enfin compris que les 80 km/h systématiques étaient mal perçus en milieu rural..."

Les anciennes routes nationales remises à 90 km/h ?

Dans la pratique, Marc Gaudet estime ainsi que "50% du réseau routier du Loiret" pourrait ainsi être remis à 90 km/h. "Tout ce qui est "chevelu" - les petites routes départementales qui relient les villages entre eux - restera à 80 km/h mais on va pouvoir intervenir sur les anciennes routes nationales : pour moi, il n'y aucun risque si on les fait repasser à 90 km/h, ce n'est pas irresponsable !" Marc Gaudet songe notamment à deux types de routes départementales : 

  1. "la série des 2 000 qui a été transférée par l'Etat il y a une dizaine d'années", comme la D2020 (Artenay-Orléans-La Ferté St Aubin), la D2060 (Orléans-Montargis) et la D2007 (Dordives / Bonny-sur-Loire)
  2. "la série des 900 qui correspond à des routes nationales déclassées dans les années 70", comme la D921 (Sermaises-La Ferté St Aubin), la D927 (Pithiviers-Chaussy) ou encore la D950 (Pithiviers-St Maurice sur Fessard)

La décision et la liste seront débattues en assemblée départementale, précise Marc Gaudet, qui espère pouvoir appliquer cette mesure "le plus tôt possible, en juillet ou en septembre". Il faut, de toute façon, qu'auparavant les parlementaires aient entériné la réforme au niveau national.