Société

Marc Gaudet nie toute amitié avec le commissaire enquêteur sur la déviation de Jargeau

Par Stéphane Barbereau et Eric Normand, France Bleu Orléans jeudi 15 septembre 2016 à 17:35

Marc Gaudet, le premier vice-président du conseil départemental du Loiret
Marc Gaudet, le premier vice-président du conseil départemental du Loiret - DR

Le premier vice-président du Conseil Départemental ne décolère après les accusations de conflit d'intérêt portées par la principale association opposée au projet de déviation de Jargeau. Il réplique et se dit "atterré et effrayé" par cette polémique.

C'est un homme blessé qui réagit aux accusations portées par le président de l'association "Mardiéval", ce jeudi matin, sur l'antenne de France Bleu Orléans. Jean-Marie Salomon explique que le commissaire-enquêteur, Michel Badaire, qui avait rendu un avis très favorable au projet de déviation de Jargeau, est marié avec la colistière de Marc Gaudet, Monique Bader, qui n'est que la suppléante de Marianne Dubois. élue en mars 2015 avec Marc Gaudet sur ce canton de Pithiviers. L'élu du Pithiverais réfute être ami avec Michel Badaire  :

Evidemment que je le connais Monsieur Badaire, comme toute personne du Nord-Loiret. Il a travaillé à la Sicap (le fournisseur d'électricité dans le Pithiverais) et il a été très investi au Lion's Club. Mais il n'y a pas de liens d'amitié - Marc Gaudet

La contre-attaque de Marc Gaudet au micro d'Eric Normand

Et Marc Gaudet précise qu'il est lui aussi très investi localement, comme toute sa famille. Renoncer à cet ancrage local reviendrait à transformer les élus en personnalité politique hors sol, selon lui.

Monique Badaire, un choix de Marianne Dubois

Pour les dernières élections départementales, le nouveau scrutin a instauré un système de ticket d'élus : 2 élus par canton, un homme et une femme. Sur Pithiviers, c'est donc le duo Marc Gaudet-Marianne Dubois qui l'a emporté. Marc Gaudet ayant un suppléant homme et Marianne Dubois, une femme : Monique Badaire, l'épouse du commissaire-enquêteur au coeur de cette polémique :

Quand il a fallu constituer notre binôme, Marianne [Dubois] a choisi Monique Badaire, quelqu'un d'investi dans le Pithiverais

France Bleu Orléans a contacté Michel Badaire qui affirme ne pas pouvoir s'exprimer du fait de son devoir de réserve mais il rappelle qu'il s'agit de la vie privée de sa femme, qu'il ne fait pas de politique et qu'une commission d'enquête est composée de trois personnes : lui et deux colonels de l'armée.

Partager sur :