Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marcel Campion à l'assaut de la ville de Paris

dimanche 28 janvier 2018 à 0:56 Par Nathalie Doménégo, France Bleu Paris

Marcel Campion lance son nouveau mouvement "Paris Libéré" en vue des municipales de 2020. Il compte ainsi peser aux élections et faire entendre ses contestations à l'égard de la maire de Paris.

 Marcel Campion lance son mouvement "Paris Libéré"
Marcel Campion lance son mouvement "Paris Libéré" © Radio France - Nathalie doménégo

122 Rue des Rosiers, Saint-Ouen, France

Marcel Campion se lance en politique. A l'assaut de la ville de Paris, en vue des municipales de 2020. Son objectif : faire barrage à Anne Hidalgo et son équipe municipale. Raison pour laquelle il lance son nouveau mouvement : "Paris Libéré". Et il compte bien récupérer tous les mécontents de la politique de la maire de Paris. 

Le roi des forains a organisé sa première réunion, hier samedi, à Saint Ouen, dans l'arrière salle de son restaurant "la Chope des puces", rue des Rosiers, en plein coeur du marché des antiquaires. Ses premiers soutiens, une cinquantaine de personnes, sont venus l'écouter et témoigner. 

Parmi les principaux griefs du nouveau leader de "Paris Libéré" : la saleté et l'insécurité dans les rues, auxquels se sont ajoutés ceux de la salle, concernant principalement les problèmes liés à la circulation et au stationnement. La "disparition progressive" des animations des forains dans la capitale a également été évoquée.

Premier meeting de campagne pour Marcel Campagne, qui n'entend pas pour autant prendre la place d'Anne Hidalgo. Reportage de Nathalie Doménégo

Il ne s'agit pas pour Marcel Campion de prendre la place d'Anne Hidalgo a-t-il expliqué, mais de développer ce mouvement porteurs d'"idées constructives", et par la suite, soutenir un éventuel candidat  prêt à défendre ces idées, aux prochaines élections municipales dans deux ans.

Le nouveau leader n'entend plus seulement être le roi des forains mais aussi de tous les parisiens mécontents, et compte organiser de nouvelles réunions chaque mois, avec de plus en plus de participants, "pour être plusieurs milliers" a-t-il dit, "d'ici 2020".

Marcel Campion entend représenter tous les mécontents de la politique menée par Anne Hidalgo

    - Radio France
© Radio France - Nathalie Doménégo