Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marché de Noël annulé : à quoi pourrait donc ressembler "Strasbourg Capitale de Noël" ?

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Il n'y aura aucun chalet et donc pas de marché de Noël tel qu'on le connaît. C'est la décision annoncée ce jeudi 22 octobre par la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian. Mais alors à quoi va ressembler la capitale alsacienne fin décembre ? Que restera-t-il de l'esprit de Noël ?

 A Strasbourg, le grand sapin place Kléber s'illumine pour la nouvelle année 2020.
A Strasbourg, le grand sapin place Kléber s'illumine pour la nouvelle année 2020. © Radio France - Solène de Larquier

"Tout a été tenté", explique Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg. Mais face à l'aggravation de la situation sanitaire, la mairie a annoncé ce jeudi 22 octobre que les festivités de Noël se feront sans marché, du moins sans aucun chalet. Pour autant, elle assure vouloir maintenir "Strasbourg Capitale de Noël" dans une ambiance de solidarité et un esprit de Noël. Mais à quoi cela pourrait ressembler ?

La pièce maîtresse, le célèbre sapin, sera bien là sur la place Kléber. Il sera d'ailleurs coupé la semaine prochaine, sans doute dès lundi, pour être installé le 2 novembre prochain. Chalets ou pas, "Strasbourg reste et restera la Capitale de Noël", assure Jeanne Barseghian.

Vin chaud et bretzels à consommer assis

Mais une capitale de Noël un peu terne. Il n'y aura pas de stands de vin chaud, de tartiflette ou autres beignets. Toutes les consommations devront se faire en respectant les mêmes consignes sanitaires que dans les bars et les restaurants, c'est-à-dire assis et avec désinfection des tables entre chaque client. Les illuminations de Noël seront bien là également. Elles sont d'ailleurs en train d'être déployées dans la ville depuis quelques jours.

Et puis la mairie se donne deux semaines désormais pour discuter avec les commerçants, les forains, les associations pour trouver des événements possibles. Jeanne Barseghian suggère "des déambulations artistiques, des concerts", sans donner plus de précisions pour le moment. "Je l'espère" tempère cependant la maire, qui garde également un œil sur les chiffres de l'épidémie. "Il faut sauver les symboles de Noël" conclut Guillaume Libsig, adjoint en charge de la vie associative.

"Un marché de Noël sans chalets, ce n'est pas un marché", répondent les forains, qui ont très mal accueilli la nouvelle. L'opposition municipale réclame des mesures de soutien spécifiques pour les acteurs du marché de Noël. "Je suis en lien avec la préfecture là-dessus, il y aura des aides exceptionnelles", promet Jeanne Barseghian.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess