Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Marche pour le climat, gilets jaunes : journée de mobilisation au Pays basque

samedi 8 décembre 2018 à 21:21 Par Andde Irosbehere, France Bleu Pays Basque

Ce samedi a été marqué par de nouvelles actions des gilets jaunes à Biarritz et Biriatou. A Bayonne, certains d'entre eux ont rejoint la marche pour le climat, qui a rassemblé près d'un millier de personnes. Le point sur ces deux manifestations

A Bayonne, la marche pour le climat s'est donné rendez-vous devant la mairie. Une mobilisation à laquelle se sont joints certains gilets jaunes
A Bayonne, la marche pour le climat s'est donné rendez-vous devant la mairie. Une mobilisation à laquelle se sont joints certains gilets jaunes © Radio France - Andde Irosbehere

Pays Basque, France

Les gilets jaunes toujours déterminés

Ils ont choisi de maintenir leur stratégie. Pour leur quatrième samedi de mobilisation, les gilets jaunes du Pays basque ont une nouvelle fois ciblé l'autoroute A63, en mettant en place des barrages filtrants. A Biarritz, ils se sont relayés toute la journée pour bloquer les poids-lourds, qui n'ont pu passer qu'au compte-goutte, dans les deux sens de circulation. Péage gratuit et barrières levées en revanche pour les voitures.

Même action du côté de Biriatou, où environ 250 gilets jaunes étaient présents dans l'après-midi au niveau du péage, dans une ambiance pacifiste et bon-enfant. Les poids-lourds sont restés quasi à l'arrêt, ce qui a provoqué une nouvelle fois d'importants embouteillages en Gipuzkoa, jusqu'à 10km de bouchons.

Ambiance bon-enfant et pacifiste parmi les gilets jaunes à Biriatou - Radio France
Ambiance bon-enfant et pacifiste parmi les gilets jaunes à Biriatou © Radio France - Andde Irosbehere
La mobilisation a entraîné jusqu'à 10km de bouchons en Gipuzkoa - Radio France
La mobilisation a entraîné jusqu'à 10km de bouchons en Gipuzkoa © Radio France - Andde Irosbehere

Le but : créer "un incident diplomatique" entre la France et l'Espagne. En empêchant le transport de marchandises, les gilets jaunes veulent pousser les autorités espagnoles à interpeller le gouvernement français et lui demander des mesures pour régler la crise. Depuis le début du mouvement, outre-Bidassoa, certaines sociétés de transport auraient déjà perdu plusieurs millions d'euros.

Peu avant 18h, les gilets jaunes ont fini par être délogés par les gendarmes, sans opposer de résistance. La circulation des camions a pu reprendre mais les manifestants se disaient prêts à revenir dans la soirée. Ils ne veulent rien lâcher.

Succès pour la marche pour le climat

La marche pour le climat a rassemblé environ un millier de personnes à Bayonne - Radio France
La marche pour le climat a rassemblé environ un millier de personnes à Bayonne © Radio France - Andde Irosbehere

L'autre forte mobilisation de la journée s'est déroulée à Bayonne, où environ un millier de personnes a participé dans la matinée à la marche pour le climat. Une mobilisation citoyenne, organisée partout dans le monde, pour tirer la sonnette d'alarme de l'urgence climatique et montrer qu'il n'est pas encore trop tard pour "réduire les émissions de gaz à effet de serre qui dérèglent le climat".

Un rassemblement "vert" qui s'est également teinté de jaune, puisque environ 150 gilets jaunes ont rejoint la marche et montré qu'ils ne sont pas "contre l'écologie". Pour les membres du mouvement Bizi, le combat contre le réchauffement climatique et celui contre les fins de mois difficiles ne sont d'ailleurs pas antinomiques. C'est avec le slogan "justice sociale et climat" et une banderole mi-jaune, mi-verte, qu'ils ont défilé. 

"Tout le monde est victime de ce système qui plume les plus pauvres pour donner aux plus riches et en même temps saccage la planète" - Jean-Noël Etcheverry "Txetx", membre du mouvement altermondialiste Bizi

La marche pour le climat à Bayonne - Radio France
La marche pour le climat à Bayonne © Radio France - Andde Irosbehere
Environ 150 gilets jaunes ont tenu à être présents à la marche pour le climat - Radio France
Environ 150 gilets jaunes ont tenu à être présents à la marche pour le climat © Radio France - Andde Irosbehere

Des points de convergence entre les mouvements donc, mais quelques désaccords aussi. S'il se sont retrouvés dans un premier temps devant la mairie, ils ont ensuite fait bande à part, les uns se dirigeant vers le Petit Bayonne, les autres vers la place Jacques-Portes.

Environ 900 personnes ont ainsi terminées leur marche pour le climat devant l'agence de la Société Générale, où des membres de Bizi ont mené en fin de matinée une action symbolique pour dénoncer un projet d'extraction de gaz de schiste, financé par la banque. Une action similaire avait été menée par le mouvement altermondialiste quelques jours auparavant.