Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Marcher sur Mars en 2035, c'est réalisable" : le Mayennais Romain Charles, ingénieur spatial

-
Par , France Bleu Mayenne

A l'occasion du 10ème anniversaire du programme expérimental de simulation d’un voyage sur la planète Mars, auquel il a participé, Romain Charles, qui travaille désormais à l'Agence Spatiale Européenne, évoque, pour France Bleu Mayenne, la conquête prochaine de la Planète Rouge.

La planète Mars (Illustration)
La planète Mars (Illustration)

En 2010, Romain Charles, originaire du village de Saint-Germain d'Anxure, qui se passionne depuis tout petit pour l'Espace, est candidat pour participer à une expérience de l'Agence Spatiale Européenne. Un projet qui avait pour but de créer les conditions d'un voyage entre la Terre et Mars : "cette expérimentation visait à s’assurer des capacités physiques et mentales d’êtres humains à résister aux conditions de confinement d’un voyage vers la planète rouge". 

Retenu, le 3 juin 2010, Romain Charles et ses cinq compagnons pénètrent dans le module de la mission Mars 500. Un très long confinement de plus d'un an. Il ne remettra les pieds sur la terre ferme qu'au mois de novembre 2011. L'ingénieur mayennais travaille aujourd'hui pour l'Agence Spatiale Européenne et accompagne les astronautes dans leur quotidien. Il est, par exemple, l'un des principaux collaborateurs de Thomas Pesquet. 

10 ans plus tard, la conquête de Mars est de plus en plus d'actualité. Romain Charles se dit optimiste. L'Homme pourrait débarquer sur la Planète Rouge d'ici 15 ans confie-t-il à France Bleu Mayenne : "la date de 2035 a l'air de tenir pour la première mission d'exploration martienne. J'espère que je serai encore dans le domaine spatial pour voir ça et accompagner cette exploration". 

Mais pourquoi aller sur Mars ? Est-ce si important ? Romain Charles assure que oui et il avance plusieurs raisons : "on cherche toujours à explorer, à dépasser à nos limites. Il y a un aspect scientifique car Mars va nous apporter beaucoup de réponses sur nous-mêmes, notre place dans l'Univers, savoir si une vie au-delà de la Terre est possible etc...Et puis notre espèce humaine se développe. Il y a des risques qu'un jour on finisse comme les dinosaures. Mais ça c'est encore de la science-fiction. On n'en est pas encore là". 

L'ingénieur mayennais participe en ce moment à la préparation du prochain voyage de Thomas Pesquet vers la Station Internationale, l'ISS. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu