Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marchés de Noël en Moselle : "un dispositif de sécurité conséquent" selon le Préfet Didier Martin

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Ce mercredi, le marché de Noël de Metz a ouvert ses portes un an après l'attentat qui a fait 5 morts à Strasbourg. Un contexte compliqué qui oblige les autorités à prendre des mesures conséquentes. Didier Martin, le préfet de la Moselle, détaille ce plan.

Didier Martin, préfet de la Moselle, a détaillé le dispositif de sécurité prévu pour cette période de marchés de Noël
Didier Martin, préfet de la Moselle, a détaillé le dispositif de sécurité prévu pour cette période de marchés de Noël © Radio France - Antoine Barège

Metz, France

Alors que les fêtes de Noël sont en approche, on commence déjà à en avoir un avant-goût du côté de Metz où le marché de Noël a ouvert ses portes ce mercredi. Mais le contexte sécuritaire est entré en compte, notamment depuis l'attentat de Strasbourg il y a un an qui a fait 5 morts. A l'époque, 2 000 policiers et gendarmes étaient mobilisés sur toute la Moselle, en réaction au drame strasbourgeois. Avec également le conflit au Moyen-Orient, la sécurité va être encore un sujet majeur cette année.

Des fouilles aux entrées

"On est sur un dispositif équivalent de celui qui avait été renforcé après l'attentat de Strasbourg", explique ce jeudi Didier Martin, le préfet de la Moselle. Concrètement, la fédération des commerçants va poster des vigiles pour surveiller les alentours des 6 sites du centre-ville messin composés au total de 150 chalets. Les forces de l'ordre vont également être épaulées par les militaires de l'opération sentinelle

Tout au long du marché de Noël à Metz, qui durera jusqu'au 5 janvier prochain, 1,5 million de visiteurs sont attendus. Ils seront tous fouillés aux entrées par mesure de précaution. Ce qui signifie donc qu'il y aura des entrées et sorties ? "Exactement", lâche Didier Martin. Il faut également s'attendre à des restrictions de circulation. "De manière à ce que les piétons ne soient pas en contact direct avec des camions ou des véhicules particuliers."

Metz n'est pas seule

Et bien entendu, toutes ces mesures sont valables en-dehors de la ville de Metz. "Dans toutes les sous-préfectures ont été organisées ces dernières semaines, avec les mairies et les fédérations de commerçants, des réunions de travail qui ont permis de prévoir un dispositif adapté à chaque marché." Car chaque marché à sa spécificité, certains ne durent qu'un ou deux jours, d'autres plusieurs semaines comme dans les grandes villes : Forbach, Sarreguemines ou Thionville.

Et parallèlement, des profils particuliers sont observés par les autorités. Il y a quelques jours, deux personnes suspectées de préparer un attentat contre Emmanuel Macron ont été interpellées à Bouzonville. "La lutte contre la radicalité reste une priorité des pouvoirs publics. Il y a des situations qui sont très suivies." Pas de précision en revanche sur la nature de ces situations. Vigilance aussi par rapport aux gilets jaunes, en résurgence depuis leur 1er anniversaire. L'an dernier, ils avaient manifesté à Metz pendant le marché de Noël. Plusieurs grenades lacrymogènes avaient été jetées devant la Préfecture et sur la Place d'Armes. Pas de manifestation déclarée pour l'instant sur le mois à venir, mais il devrait y avoir des cortèges selon Didier Martin. Ce dernier explique d'ailleurs qu'il est tout à fait possible de concilier les manifestations et le marché de Noël d'un point de vue sécuritaire

Réécoutez Didier Martin, préfet de la Moselle, sur France Bleu Lorraine ce jeudi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu