Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marchés de Noël, masque, balades... L'assouplissement du confinement se précise en Alsace

-
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les préfets du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ont précisé ce vendredi les nouvelles mesures de confinement qui vont s'appliquer dès ce week-end en Alsace. Les marchés non alimentaires sont désormais autorisés, mais ne doivent pas être des "marchés de Noël".

Derniers préparatifs sur le marché de Noël de Strasbourg, le 21 novembre 2018.
Derniers préparatifs sur le marché de Noël de Strasbourg, le 21 novembre 2018. © Radio France - Clément Lacaton

Les règles changent à partir de ce samedi 28 novembre ! Le confinement est adapté, assoupli, comme l'a annoncé Emmanuel Macron mardi. Les commerces pourront rouvrir, et les déplacements seront permis dans un rayon de 20km et pour 3 heures. Pas de grandes spécificités en Alsace, mais quelques précisions ont été apportées par les préfectures ce vendredi.

Les marchés de Noël autorisés... s'ils ne s'appellent pas "marché de Noël"

La liberté commerciale est rétablie pour un certain nombre d'activités à partir de ce samedi, ce qui signifie que sur les marchés, la vente n'est désormais plus limitée aux produits alimentaires. La question se posait notamment à Haguenau ou à Wissembourg, qui ont décidé de maintenir des chalets en centre-ville pour leurs marchés de Noël... qu'ils devront appeler autrement : "Les marchés alimentaires et non alimentaires sont possibles, mais on ne veut pas qu’il y ait l’appellation "marché de Noël" avec des animations, etc… Pour éviter qu’il y ait des flux de personnes venant de communes alentours. C'est une position nationale et un décret va être pris demain matin à ce sujet" confirme la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier. "De grands marchés ont été annulés, il ne faut pas que cela puisse se reporter sur d’autres endroits".

La préfète du Bas-Rhin a eu un échange à ce sujet ce vendredi 27 novembre avec les maires du département. "Il peut y avoir de la vente de produits locaux comme du pain d’épices, etc… Mais pas de consommation de vin chaud notamment". Cette mesure permet tout de même aux artisans de vendre leurs produits sur les marchés.

Masque obligatoire autour des commerces dans le Haut-Rhin

Pour éviter que la réouverture des commerces n'entraîne une hausse des contaminations, la préfecture du Haut-Rhin a pris une mesure radicale : le port du masque est obligatoire dans les 50 mètres autour des magasins. Cette mesure prendra effet ce samedi et concerne tout le département.

De même, dans le Bas-Rhin, l'obligation de porter le masque dans 13 communes de plus de 10.000 habitants du département, reste en vigueur. "Ça ne change pas, c'est vraiment notre geste barrière par excellence" confirme Josiane Chevalier. "La situation s’est bien améliorée, mais le Bas-Rhin n’est pas complètement guéri du Covid", détaille Adeline Jenner, déléguée territoriale de l'Agence régionale de Santé. "Le taux de circulation du virus reste très élevé avec 174 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants, donc on est encore bien au-dessus du seuil d’alerte de 50". Dans le Haut-Rhin, ce taux d'incidence est un peu plus faible, avec 162,6 contaminations pour 100.000 habitants.

La région se prépare à déployer les vaccins contre le coronavirus

Si le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit préciser la semaine prochaine la stratégie de vaccination, qui sera nationale, la région se prépare tout de même : "Les actions sont pour le moment logistiques : on identifie un point de livraison de ces vaccins", explique Adeline Jenner. "Il est important également d’installer une gouvernance, avec les représentants d’Ehpad, du milieu libéral, etc… pour réfléchir chaque semaine au déploiement des vaccins".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess