Société

Mareuil-sur-Lay a presque trouvé tous ses médecins

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan jeudi 12 octobre 2017 à 18:06

Les équipes médicales de Mareuil-sur-Lay se sont mobilisées pour trouver des médecins
Les équipes médicales de Mareuil-sur-Lay se sont mobilisées pour trouver des médecins - Bénédicte Bonnet

En Vendée, le canton de Mareuil-sur-Lay risquait de se retrouver avec seulement deux généralistes pour 9.000 habitants. Mais après une forte mobilisation des élus et des habitants, la commune est sur le point de voir arriver deux nouveaux praticiens et peut-être même un troisième.

"Jolie petit commune vendéenne cherche médecins". C'est avec ces mots et une page Facebook que Mareuil-sur-Lay avait alerté sur sa situation au printemps dernier et lancé la mobilisation pour trouver des médecins pour remplacer les trois généralistes de la commune qui vont partir à la retraite dans les prochaines semaines et les prochains mois. Parce que la situation était alarmante : le canton, soit 9.000 habitants, risquait de se retrouver avec seulement deux médecins.

Deux médecins trouvés sur trois

Et après tous ces mois de mobilisation, le maire, Jean-Pierre Hocq, est sur le point de toucher au but, même s'il préfère rester prudent : "deux femmes médecins d'origine roumaine qui ont déjà exercé en France se sont engagées à venir s'installer à Mareuil, une dans chaque cabinet. La première doit arriver dès le 20 octobre et la seconde pour le premier décembre. Et à la Toussaint, nous aurons aussi la visite d'un troisième médecin qui se montre intéressé pour prendre la suite de notre troisième généraliste qui prendra sa retraite l'an prochain".

Ça oui, on a cherché...

Mais il ne s'attendait pas à ce que ce soit aussi long et difficile : "on a commencé par mettre des annonces dans des revues professionnelles, on a contacté toutes les facultés de médecins autour de chez nous et jusqu'à Paris et puis, on a cherché, oui...", glisse-t-il dans un soupir. "On a eu 10 candidats. Il y en a six qui sont venus nous voir, qu'on a présentés aux cabinets médicaux. Sur les six, il y en a donc deux qui se sont engagés à venir." Le problème, c'est que Mareuil est loin d'être la seule commune à chercher des médecins. D'ailleurs, certains candidats ont confié au maire qu'ils avaient d'autre "touches". Et même si le canton est attractif, s'il est proche de la mer, de Nantes, de La Rochelle, il est touché, lui aussi par la désertification médicale.