Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Mariage : le covid continue de chambouler les préparatifs

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Avec le déconfinement et l'accélération de la vaccination, les futurs mariés peuvent prévoir de belles cérémonies pour cet été. Mais ils n'ont que quelques mois pour tout organiser l'événement.

Mariage (illustration)
Mariage (illustration) © Radio France - DR

Cette année encore, les futurs mariés doivent composer avec la crise sanitaire. Depuis le 19 mai, on peut à nouveau se marier avec plus de dix invités en France, à raison de 35 % de la capacité de la salle. Des mesures qui vont progressivement s'assouplir avec le plan de déconfinement. Mais les préparatifs ne sont pas simples. 

Le début retardé des préparatifs 

L'année dernière, beaucoup de mariés ont fait le choix de repousser la cérémonie à cause de la crise sanitaire. En 2020, le nombre de mariages a diminué d'un tiers par rapport à 2019 selon l'INSEE.

Priscilla et Marc font partie de ceux qui ont dû reporter leur union, à cause d'un problème de salle. Ils se marieront ce mois d'août à Marlenheim et viennent à peine de commencer les préparatifs. "Avec les confinements, on était dans l'incertitude. On ne pouvait pas se projeter. Les invités non plus. Du coup, il nous reste... presque tout à faire", rigole Priscilla. 

Lancer les invitations, trouver un traiteur, une robe, un costume... Le troisième confinement a retardé les débuts de l'organisation. Et désormais c'est un peu l'embouteillage, selon Aline, qui se marie au mois de juillet. "On voulait trouver un photomaton, mais c'est compliqué. On attend encore plusieurs devis pour le traiteur... Ca nous a incité à faire plus de choses nous-mêmes."

Elle, préparera la décoration avec une amie. Son futur mari, Julien, s'occupera des macarons. Sa belle-mère et ses tantes cuisineront des vacherins pour le dessert. "On a demandé à pas mal de monde de nous aider", concède-t-elle en riant. 

Le covid complique tout

La peur de la contamination plane également sur la tête des mariés et des invités. Pour éviter l'apparition d'un cluster, Aline et Julien ont du revoir le programme. "On pensait faire un buffet froid, mais à cause du risque de contamination on a abandonné l'idée. On voulait aussi éviter que 80 personnes soient assises au même moment. On va donc tout faire en extérieur, avec un food-truck ou des tartes flambées. Les invités iront chercher leur nourriture". 

Priscilla et Marc vont eux multiplier les tables pour accueillir les 80 invités au repas. Ils devraient aussi demander à chaque invité de faire un test PCR avant de venir. "Beaucoup de nos convives seront vaccinés, mais ça n'empêche pas la transmission du virus. C'est plus sage."

"En fait, le covid complique tout, il ajoute plein de contraintes", témoigne Aline. Mais elle est heureuse que la fête puisse avoir lieu. "On a prévenu beaucoup de personnes très récemment. Et ils ont tous dit oui. On sent que tout le monde a envie de se réunir pour une belle fête, comme on n'en pas connu depuis très longtemps". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess