Société

Marie-Amélie Le Fur en Isère pour parler du handicap aux enfants

Par Maxime Bacquié, France Bleu Isère vendredi 14 octobre 2016 à 17:31

Pendant plus d'une heure, Marie-Amélie Le Fur a parlé de son handicap aux élèves de l'école primaire de Montseveroux.
Pendant plus d'une heure, Marie-Amélie Le Fur a parlé de son handicap aux élèves de l'école primaire de Montseveroux. © Radio France - Maxime Bacquié

Après ses trois médailles remportées aux Jeux Paralympiques de Rio en septembre, Marie-Amélie Le Fur s'est lancée un nouveau défi : se rendre dans les salles de classe de toute la France pour sensibiliser les plus jeunes au handicap. La championne était ce vendredi à Montseveroux, en Isère.

"Vous verrez, elle arrive vraiment à créer une connexion avec les enfants," prévient Stéphane Carras, le maire de Montseveroux, petite commune près de Vienne, en Isère. C'est lui qui est à l'origine de la venue de Marie-Amélie Le Fur dans sa commune, grâce notamment à ses relations professionnelles. Avant d'inaugurer un terrain multisport à son nom, la championne a passé plus d'une heure avec tous les élèves de l'école primaire de la commune.

"La différence fait partie de la société, et le handicap est une différence parmi tant d'autres" Marie-Amélie Le Fur

Avec ses mots, celle qui a été amputée de la jambe gauche en 2004 après un accident de scooter, parle de son handicap, de sa vie d'athlète et de sa vie quotidienne. "Oui je peux conduire, j'ai simplement une voiture qui passe les vitesses toute seule," répond-elle à une des nombreuses questions qui fusent. "J'ai plusieurs prothèses différentes suivant mes activités, comme toi tu as une paire de basket pour le sport et une paire de chausson pour la maison".

Les élèves de Montseveroux, âgés de 5 à 11 ans, ont pu poser toutes leurs questions sur le handicap et la vie quotidienne de Marie-Amélie Le Fur. - Radio France
Les élèves de Montseveroux, âgés de 5 à 11 ans, ont pu poser toutes leurs questions sur le handicap et la vie quotidienne de Marie-Amélie Le Fur. © Radio France - Maxime Bacquié

Les élèves ont entre 5 et 11 ans et sont pile dans la cible de la championne, qui est persuadé que c'est par la jeunesse qu'on changera le regard sur le handicap. "On se rend bien compte que c'est plus compliqué avec les adultes, il y a plus de réticences, même si on a déjà réussi à réduire un peu les craintes. A cet âge là, les enfants n'ont pas d'à priori et si on arrive à les sensibiliser à cette cause, c'est du temps gagner pour la suite".

"Chaque classe a sa connaissance du handicap et le but c'est de se baser sur leurs questions" Marie-Amélie Le Fur

Double médaillée d'argent à Pékin en 2008, médaille d'or sur le 100 mètres à Londres en 2012, Marie-Amélie Le Fur s'est définitivement imposée comme l'athlète phare du handisport français lors des Jeux Paralympiques de Rio, où elle a remporté trois médailles dont deux en or. "Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité", cette citation de Saint-Exupéry est sa devise.

Partager sur :