Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Gilets jaunes: Marie-Claude, 77 ans, a rejoint le mouvement en septembre : "J'ai été déçue par le Grand débat"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Samedi 17 novembre 2019, le mouvement des gilets jaunes fêtera son premier anniversaire. Parmi ceux qui fêteront cette date fortement symbolique, des gilets jaunes alsaciens de la première heure mais aussi Marie-Claude. A 77 ans, cette retraitée a vêtu sa veste jaune depuis deux mois seulement.

Marie-Claude, 77 ans, a rejoint les gilets jaunes depuis deux mois. Ici le 9 novembre 2019 pendant sa seconde manifestation.
Marie-Claude, 77 ans, a rejoint les gilets jaunes depuis deux mois. Ici le 9 novembre 2019 pendant sa seconde manifestation. © Radio France - Solène de Larquier

Strasbourg, France

A l'avant du cortège, samedi 9 novembre à Strasbourg, elle attire toute de suite l'attention. Un petit bout de femme, les cheveux gris coupés courts, elle ouvre la marche sereinement devant le camion "Macron Picsou" venu de Metz. Pourtant, à 77 ans, Marie-Claude n'est pas une habituée : "J'ai manifesté une seule fois, c'était en 1982 pour l'école libre... C'est ma deuxième manifestation" précise la Strasbourgeoise avant de partir dans un grand éclat de rire. Cet enthousiasme vient probablement de sa toute jeune expérience. 

"Je suis gilet jaune depuis septembre. J'ai participé au Grand Débat et j'ai été extrêmement déçue des réponses du président" explique cette retraitée de la fonction publique avant de reprendre : "Déjà, Emmanuel Macron ne nous a pas demandé ce qui nous mettait en colère, il a défini lui-même les thèmes du débat, ce n'est pas très démocratique", regrette Marie-Claude. 

La septuagénaire a donc rejoint le mouvement il y a deux mois. Un profil qui paraît pour le moins atypique à côté du gros du cortège que composent les gilets jaunes de la première heure. Et alors que le défilés se réduisent de semaines en semaines, la Strasbourgeoise y croit encore. Ce n'est d'ailleurs pas son cas personnel qui la motive : "Ma retraite me suffit, je touche 1 800 euros, je vis bien. C'est plutôt les jeunes. Nous, quand on quittait un travail, dans les année 70-80, on en trouvait un autre de suite, maintenant non, c'est dur pour eux", soupire-t-elle.  

Elle fait lire un fascicule à son entourage réticent

D'ailleurs, la septuagénaire le reconnaît, sa présence peut étonner : "Y a des gens de mon âge qui ne viendront pas dans la rue, parce qu'on a tellement dit que les gilets jaunes étaient violents, que les policiers étaient violents... Il faut être là pour voir : c'est des gens comme moi, c'est le Français moyen, avec ses qualités et ses défauts" affirme la retraitée en faisant à nouveau sonner son rire si communicatif. 

Mais lorsqu'on lui demande comment son entourage perçoit son engagement : "Plutôt mal. Parce qu'ils ne savent pas, mais je leur ai fait lire un petit opuscule qui s'appelle 'Jojo le gilet jaune' [de Danèle Sallenave, ndlr]. Quand ils l'ont lu, ils ont changé d'avis" avance la Strasbourgeoise avec aplomb. Marie-Claude ne lésine pas sur les moyens : elle en a déjà distribué une quinzaine d'exemplaires autour d'elle.  

Découvrez : les 44 photos ou vidéos qui ont fait "l'année gilets jaunes" avec les 44  stations de France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu