Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

"Marlène Schiappa agite tous les grelots qui passent" tacle le président de la Ligue de football des Pays de la Loire

Faut-il arrêter les matches en cas de manifestations homophobes ? Un sujet qui a pris une tournure politique avec les prises de positions de la ministre des Sports et de la secrétaire d'Etat à l'Egalité. Gérard Loison, président de la Ligue régionale de football, n'apprécie pas.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France

Pays de la Loire, France

Des matches de football interrompus à cause de manifestations homophobes ? Le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, n'en veut plus. Il demande aux arbitres de ne plus arrêter les rencontres, ne supportant plus que son sport soit ainsi montré du doigt à cause du comportement de certains spectateurs dans les stades. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, elle, campe sur ses positions

Il faut que Marlène Schiappa parle d'elle, elle est faite pour ça" - Gérard Loison

Mais ce n'est pas l'attitude de ce membre du gouvernement qui irrite le président de la Ligue de football des Pays de la Loire. Interrogé par France Bleu Mayenne, Gérard Loison vise surtout Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'Egalité, qui, elle aussi, a dénoncé publiquement l'homophobie dans le football : "que la ministre, là, qu'on connait bien au Mans agite le grelot et elle agite tous les grelots qui passent. Bon, écoutez, la Mancelle d'adoption, il faut qu'elle parle d'elle, elle est faite pour ça. Et puis ça continuera après qu'elle fasse autre chose, ce n'est pas la question. On ne découvre pas ces problèmes-là et on ne les encourage pas évidemment". 

"Quand un mec crie des insanités, il faut le prendre par la peau du cul et le foutre dehors" - Gérard Loison

Gérard Loison rejoint, par ailleurs, Noël Le Graët : "on risque de faire supporter au football des choses qui ne sont pas nées dans le foot. Le public est varié dans les stades et donc on a forcément des gens qui se comportent mal. Nous n'avons pas attendu ça pour mettre en place il y a quelques années un projet d'éducation pour inculquer aux plus jeunes un programme visant que toutes choses-là soient bannies, qu'on les éduque dans leurs différences". 

Rôle indispensable des présidents de clubs

Le Président de la Ligue régionale demande enfin que les dirigeants de clubs prennent leurs responsabilités quand des chants ou des manifestations homophobes et racistes sont déclenchés dans un stade : "les présidents de clubs ont un rôle indispensable dans ce domaine. Quand, dans une tribune, un mec crie des insanités, il faut aller le prendre par la peau du cul et le foutre dehors. Je l'ai vécu. Je l'ai fait. C'est comme ça qu'on avance, par l'exemple". 

Ce mercredi, une réunion se tient à la Ligue de football professionnel avec les associations de supporters et des association qui luttent contre l'homophobie.

Choix de la station

France Bleu