Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Marne : Une association pour aider les femmes dans le besoin à obtenir des produits d'hygiène

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Créée en 2017, l'association Féminité sans abri se développe désormais dans la Marne, grâce à la volonté d'une jeune femme touchée par ces problématiques : de nombreuses femmes aujourd'hui n'ont pas les moyens de s'acheter des produits d'hygiène de base.

L'association Féminité sans abri se développe dans la Marne depuis le début de l'année
L'association Féminité sans abri se développe dans la Marne depuis le début de l'année - Féminité sans abri

Reims, France

Alison est aide-soignante en maison de retraite, mais c’est sur un camp de réfugiés à Reims qu’elle a eu envie de s’investir : _"_J'ai croisé des femmes qui utilisaient des chaussettes ou de vieux journaux en guise de serviettes hygiéniques ! Non seulement c'est dégradant, mais en terme d'hygiène c'est catastrophique", explique-t-elle. Alors elle décide de devenir l'une des petites mains de l'association "Féminité sans abri", créée en 2017 au niveau national.

Depuis le début de l'année, Alison remplit l’une des pièces de sa maison avec tout ce qu’elle peut : "Des échantillons que l'on trouve dans les magazines, ou que les pharmacies me donnent... Du parfum, des crèmes, des serviettes hygiéniques, tout est bienvenue". Des produits qui ne sont clairement pas une priorité pour toutes les femmes qui vivent à la rue ou avec peu de moyens.

Alison a besoin de dons et de bras

Le dispositif est encore artisanal : Alison centralise les dons, en fait des kits et les distribue à d'autres associations qui elles, vont sur le terrain. C'est le cas de l'association "Les Donateurs de l'espoir", présidée par Samira Ayan : "Les gens pensent aux colis alimentaires ou vestimentaires, mais jamais aux produits d'hygiène et pourtant c'est cher. Du coup on a tout de suite accepté le partenariat avec Alison"

Le 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, "Féminité sans abri 51" organisera une grande collecte dans l'enceinte du Cora Neuvilette à Reims. L'occasion aussi pour Alison de se faire connaître et de trouver des bénévoles pour l'aider dans son action.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu