Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les petits Marseillais privés d'entrées et laitages dans les cantines à cause du nouveau protocole sanitaire

-
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

Fini, les entrées et les desserts dans les cantines scolaires marseillaises. C'est le coup de gueule des parents d'élèves. La Ville de Marseille accuse, elle, le gouvernement de les obliger à prendre cette décision, à cause du nouveau protocole sanitaire.

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Radio France - Jérôme Ostermann

C'est le coup de gueule des parents d'élèves marseillais : leurs enfants se voient privés d'entrées ou de laitages dans les cantines scolaires à cause du nouveau protocole sanitaire :moins d'élèves dans le réfectoire et des repas servis jusque très tard dans l'après-midi. Alors il faut gagner du temps. Une décision qui agace les parents d'élèves comme Christelle : "À la mairie de Marseille on me dit que c'est normal, qu'ils estimaient qu'il valait mieux qu'un enfant ait les trois quarts d'un repas que pas de cantine. Donc au lieu d'embaucher du personnel pour venir en renfort, ils préfèrent que se soit nos enfants qui n'aient pas un repas complet..." 

Cette maman de deux enfants scolarisés à Marseille dans le 2e arrondissement affirme également que le prix de la cantine reste inchangé, même si le menu est amputé. Et puis, autre problème : certains enfants doivent maintenant attendre jusqu'à 14h ou presque pour manger. "Déjà que la tranche horaire de la cantine part de 11h à 13h45, si en plus on leur sert sans entrée, ou avec le yaourt, le fromage supprimé, ça me semble compliqué"

A aucun moment, le ministère s'est demandé si les injonctions correspondaient à la réalité du terrain

Pierre Huguet, adjoint à la mairie de Marseille en charge de l'éducation, et notamment des cantines scolaires, dit comprendre les difficultés des agents et les incompréhensions des parents. Il accuse lui, le gouvernement d'obliger la ville de Marseille à prendre ces décisions : "Pour faire en sorte que tous les enfants déjeunent à la cantine on a des contraintes, celles de l'Etat, du protocole sanitaire, qui impliquent une réorganisation nécessaire du temps de la pause méridienne." 

L'élu dénonce un protocole sanitaire détaché des réalités du terrain : "C'est un protocole élaboré à Paris, sans concertation avec les collectivités locales. A aucun moment le ministère s'est demandé si les injonctions correspondaient à la réalité du terrain. Nous, notre préoccupation première est de faire en sorte de maintenir les écoles ouvertes dans les conditions sanitaires optimales, en préservant la santé de tous"

Un protocole sanitaire "ingérable" pour le maire de Marseille

Le maire de Marseille Benoit Payan a pris la parole sur Twitter pour dénoncer un protocole "ingérable". Il répondait à une parent d'élève qui indiquait que ses enfants de CM2 finissent de déjeuner à 15h15, à cause de cette nouvelle organisation dans les cantines.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess