Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marseille va interdire les publicités numériques dans tout le centre-ville

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

La municipalité de Marseille ne veut plus de publicités numériques dans le centre-ville. La mesure sera votée le mois prochain et s'appliquera à partir de l'été 2022.

Les publicités numériques seront interdites dans le centre-ville de Marseille à partir de l'été 2022
Les publicités numériques seront interdites dans le centre-ville de Marseille à partir de l'été 2022 © Maxppp - Richard Brunel

Les grands écrans vidéos aux abris de bus dans le centre-ville de Marseille, c'est bientôt terminé. Lors du prochain Conseil municipal de mars, la ville votera le nouveau règlement local de publicité intercommunal (RLPI). Il prévoit notamment l'interdiction des publicités numériques sur le mobilier urbain par le périmètre du site patrimonial remarquable.

L'équipe du Printemps Marseillais veut ainsi réduire les pollutions visuelles et lumineuses. "On veut déjà respecter la loi qui interdit ces publicités sur le site patrimoniale du ville, précise Mathilde Chaboche. Cette pollution lumineuse a un coût en énergie aberrant. Il faut aussi préserver la liberté de conscience des Marseillais".

D'autres communes ont déjà envisagé d'interdire ces publicités numériques : Grenoble en 2014, Lille en 2020. À Marseille, la cinquantaine de ces écrans vidéos rapportent plusieurs centaines de milliers d'euros à la Métropole d'Aix-Marseille. Mais rien à la municipalité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess