Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Masque obligatoire à Marseille : opération de sensibilisation sur le Vieux-Port

-
Par , France Bleu Provence

Une opération de sensibilisation du grand public au port obligatoire du masque s'est déroulée ce mardi matin sur le Vieux-Port, l'une des trois zones de Marseille concernées par cette mesure préfectorale.

Policiers et Marins-Pompiers sur le Vieux-Port pour sensibiliser le grand public au port obligatoire du masque
Policiers et Marins-Pompiers sur le Vieux-Port pour sensibiliser le grand public au port obligatoire du masque © Radio France - Bruno Blanzat

Les policiers se déplacent à vélo et bondissent sur chaque passant non-protégé. "Bonjour Monsieur, le port du masque est obligatoire sur le Vieux-Port". Le refrain est rabâché à chaque intervention. On entend même le haut-parleur d'une victoire siglée "Police", qui circule autour de ce lieu très fréquenté en été, lâcher les nouvelles instructions, en vigueur depuis samedi matin sur le Vieux-Port (de 10h à 4 heures du matin) et répéter le risque encouru (amende forfaitaire de 135 euros).

400 masques distribués chaque jour

Emilie se fait arrêter par un policier qui lui explique l'obligation de couvrir sa bouche et son nez par un masque. "Ah je ne savais pas, explique, surprise, la demoiselle. Je ne pense pas l'avoir car j'allais à la plage". "Pensez à la santé des autres, et à la vôtre" lui glisse un policier. 

Les marins pompiers sont aussi de la partie et distribuent des masques, 400 chaque jour. "Dans l'ensemble, s'est assez bien respecté, note Fabien, un policier. Bon, après, on a quand même quelques récalcitrants, qui ne comprennent pas et qui ont leur opinion, mais dans l'ensemble, ça va."

Une trentaine de policiers et marins-pompiers participent, tous les jours, à cette sensibilisation. Une soixantaine de panneaux indiquant cette interdiction sont aussi accrochés dans les lieux concernés. Outre le Vieux-Port de 10h à 4h du matin, les secteurs du cours Julien, de La Plaine et de l'Escale Borély sont aussi concernés, de 19h à 4h du matin.

La sensibilisation, ça a du bon!

Crainte d'un rebond à la rentrée scolaire

Si le port du masque est devenu obligatoire sur le Vieux-Port, notamment, c'est parce que des milliers de personnes s'y croisent chaque jour. Et que le virus circule de nouveau plus intensément. "Et c'est très notable depuis la fin juillet sur Marseille" confirme l'Amiral Augier, commandant du bataillon des marins-pompiers de Marseille qui effectue des prélèvements très régulièrement, notamment dans les eaux usées. Et pour qui "ce n'est pas seulement parce que plus de tests sont effectués qu'il y a plus de cas positifs."

La préfecture des Bouches-du-Rhône a donc décidé de sévir, en visant plus particulièrement les 20-40 ans, moins respectueux des gestes barrières, pour que cela n'empire pas. 

"Ce que l'on craint tous, c'est l'effet de décalage, quinze jours, trois semaines, donc au moment de la rentrée scolaire potentiellement, d'un afflux important dans les établissements de santé." (Sébastien Debeaumont, numéro 2 de l'Agence régionale de santé PACA)

La préfète Marie Aubert est venue répéter l'importance de l'application des gestes barrières et du port du masque
La préfète Marie Aubert est venue répéter l'importance de l'application des gestes barrières et du port du masque © Radio France - Bruno Blanzat
Les marins-pompiers de Marseille distribuent également des masques aux personnes qui n'en ont pas
Les marins-pompiers de Marseille distribuent également des masques aux personnes qui n'en ont pas © Radio France - Bruno Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess