Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Masque obligatoire dans les entreprises girondines : "On doit tous se battre" selon la CPME

Par

Le port du masque désormais systématisé en entreprise, la ministre du travail Elisabeth Borne l'a confirmé après une rencontre avec les partenaires sociaux. Le président de la confédération des petites et moyennes entreprises de Gironde, Philippe Loiseau, répond à France Bleu Gironde.

Le port du masque sera obligatoire dans les entreprises en Gironde dès la rentrée Le port du masque sera obligatoire dans les entreprises en Gironde dès la rentrée
Le port du masque sera obligatoire dans les entreprises en Gironde dès la rentrée © Maxppp - FRANCOIS DESTOC

Philippe Loiseau, vous êtes président de la CPME en Gironde, quelle analyse avez-vous sur le port du masque obligatoire en entreprise ?

A partir du moment où on prend une mesure nationale claire et qui est la même pour tout le monde, on a l’impression d’avancer. On est dans des difficultés notables. On doit tous se protéger, on ne peut pas se permettre que ça reparte comme ce qu’on a vécu ! On a trop de  commerçants, d’artisans, d’entreprises qui souffrent, trop de gens qui vont être au chômage. On est tous solidaires et on ne peut pas être contre cette mesure. 

Publicité
Logo France Bleu

Vous ne craignez pas que cela puisse ralentir la productivité ?

Tout frein n’est pas bon, c’est forcément une difficulté. Quand on ne voit pas l’expression d’un visage, on peut ne pas se comprendre. Mais qu’est-ce que vous voulez, on n’a pas le choix ! Quand on voit tous nos restaurateurs, nos boites de nuit, nos magasins qui commencent à être fermés. Il faut qu’on se batte tous, parce que c’est dramatique ce qui se passe

Ces masques seront à la charge de l’entreprise, c’est un surcoût supplémentaire normal selon vous ?

Je trouve dommage que l’employeur paye mais c’est davantage normal que ce soit l’employeur que le salarié. Ça ne me choque pas vraiment. Aujourd’hui, beaucoup de restaurateurs, de magasins, ça se passe déjà comme ça. 

Par rapport au télétravail, le ministère encourage les employeurs à le favoriser de nouveau. Est-ce facile à appliquer ?

Pas partout, c’est vraiment quelque chose qui est individuel. Il y a des tas d’entreprises où c’est impossible, la production par exemple. Je ne crois pas au télétravail total parce que la relation humaine est importante dans l’entreprise. Ça peut être un temps, un moment, une partie de la semaine. Et certains peuvent le supporter et d’autres non. J’ai rencontré des collaborateurs dans mon métier qui avaient du mal à être seul dans un bureau, ce n’est pas évident. 

Ma France : s'adapter au coût de la vie

Vous constatez l'augmentation constante des prix et la diminution de votre pouvoir d'achat ? Vous avez trouvé des astuces, des bons plans, vous avez changé certaines de vos habitudes pour vous adapter à l'inflation ? Réparation, covoiturage, location, échanges de services... France Bleu, en partenariat avec Make.org , vous invite à partager vos idées originales et solutions concrètes du quotidien, et à donner votre avis sur celles d'autres citoyens. Trouvons ensemble les moyens de faire face à la vie chère !

Publicité
Logo France Bleu