Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masque obligatoire sur les marchés : la mesure est bien accueillie à Aubière (Puy-de-Dôme)

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les mesures de lutte contre le coronavirus se durcissent, face au nombre important de nouveaux cas en France. La préfète du Puy-de-Dôme a annoncé le port du masque obligatoire sur les marchés de plein-air, brocantes et vide-greniers. A Aubière, la mesure était déjà appliquée tacitement.

Le marché d'Aubière a informé ses clients que le masque sera obligatoire dès dimanche prochain
Le marché d'Aubière a informé ses clients que le masque sera obligatoire dès dimanche prochain © Radio France - Mickaël Chailloux

Ce n'était pas formellement obligatoire, mais à en croire un rapide tour sur le marché, l'usage était déjà dans les mœurs. Ce dimanche, devant les étals des commerçants d'Aubière, les acheteurs étaient venus masqués. C'est le cas de Rachèle et Daniel, venus de Vic-le-Comte. "C'est systématique, dès qu'on vient sur le marché et qu'on croise du monde, on met le masque. Pour se protéger nous et les autres." Une attitude responsable...et désormais obligatoire dès ce lundi. 

Une mesure respectée "à 90%" selon les commerçants

Christian, qui lorgne sur une série de masques proposés par Mickaël sur son stand, reste, lui, perplexe. "Cela modifie fortement nos habitudes. C'est la tendance, mais ce n'est pas forcement agréable" explique-t-il. La tentation est alors grande de surseoir à cette disposition sanitaire. Diamentino, qui vend des jeans et T-shirts depuis 27 ans sur le marché, a déjà recadré certaines clientes, dit-il, "qui touche un peu tout et n'importe quoi. Souvent, on se fait engueuler (sic)." Néanmoins, prévoyant, le commerçant a installé un gel hydroalcoolique au centre de son stand. Le masque obligatoire "est une très bonne mesure" conclut-il. 

Les masques du stand de Mickaël sur le marché d'Aubière
Les masques du stand de Mickaël sur le marché d'Aubière © Radio France - Mickaël Chailloux

Eviter un reconfinement du marché "dramatique" pour l'économie

Gérard met lui aussi le masque. "Une évidence" explique cet aubiérois, qui ne veut pas voir son marché à nouveau privé de ses commerçants. "Lorsqu'ils étaient absents, pendant le confinement, c'était gênant et ça manquait de convivialité" note ce retraité qui se souvient, amusé, de ces saint-nectaires achetés sur le marché qu'il ramenait en région parisienne, où il travaillait. C'est pour éviter un reconfinement généralisé que Sylvain Casildas, le maire, travaille avec la Prefecture pour effectuer de la prévention. Des affiches sont installés en entrée de marché, et les élus ont donné de leur personne pour informer les commerçants de cette nouvelle mesure. "Si tout le monde respecte cette règle, cela permettra de lutter contre le coronavirus". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess