Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Masques obligatoire en centre-ville : les policiers lavallois font avant tout de la prévention

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis lundi 27 juillet au soir, un arrêté préfectoral prévoit le port du masque obligatoire dans le centre-ville de quatre communes du département. Pour informer la population, les passants et les touristes, des patrouilles de police sillonnent les rues. De la prévention avant la répression.

Dans les rues et les commerces du centre-ville, les policiers lavallois font avant-tout de la prévention.
Dans les rues et les commerces du centre-ville, les policiers lavallois font avant-tout de la prévention. © Radio France - Gildas Menguy

Sur arrêté du préfet de la Mayenne, le masque est désormais obligatoire dans les centres-villes de quatre communes en Mayenne : Laval, Mayenne, Château-Gontier sur Mayenne et Evron.

A Laval, les policiers font de la pédagogie dans le périmètre où le port du masque est obligatoire. C'est aussi la règle dans les commerces depuis dix jours. Alors, les policiers informent les passants et s'assurent auprès des commerçants que cette mesure est bien respectée. Globalement, c'est le cas, mais il y a toujours quelques réfractaires comme le raconte cette commerçante de la rue des déportés : "un client est arrivé avec le masque mal positionné sur le visage. Il n'a pas voulu se mettre du gel sur les mains. Il s'est fâché. Je pense que ce monsieur d'un certain âge n'a pas accepté que je lui donne des ordres. On fait les gendarme, mais ce n'est pas notre rôle."

Au cours de cette patrouille effectuée mardi après-midi dans l'hyper-centre de Laval, les policiers ont surtout eu à faire à des passants qui ne connaissaient pas la nouvelle mesure. La plupart avait un masque dans leur poche.

A partir de la fin de semaine, les policiers pourront verbaliser s'ils le jugent nécessaire. Toute personne se promenant sans masque dans le périmètre défini par la préfecture risque une amende de 135 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess