Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Maternité du Blanc : la maire de Ruffec déclame sa colère dans les villages avec une sono !

mercredi 29 août 2018 à 14:00 Par Régis Hervé, France Bleu Berry

Le collectif "Cpasdemainlaveille" mobilisé contre la fermeture de la maternité du Blanc organise une nouvelle action ce jeudi soir à Ruffec.

Epinglée sur le dos d'un manifestant, une affichette rappelle la colère des habitants et leur refus de la fermeture de leur maternité.
Epinglée sur le dos d'un manifestant, une affichette rappelle la colère des habitants et leur refus de la fermeture de leur maternité. © Radio France - Gaëlle Fontenit

Châteauroux, France

Mo-bi-li-sés ! Les défenseurs de la méternité du Blanc ne lâchent rien. Le collectif " Cpasdemainlaveille" organise une nouvelle action ce jeudi soir à Ruffec près du Blanc. Cette action est soutenue par la maire de la commune, Edith Vachaud, qui n'a pas hésité à donner de la voix pour apeller tous les habitants de la commune, et notamment ceux qui ont eu recours à la maternité du Blanc, à se se  rassembler jeudi soir à la mairie pour une photo. Avec une sono dans sa voiture, l'élue est allée de hameaux en villages de sa commune, pour déclamer son message. Un message de colère et de mobilisation qu'elle termine ainsi " Je ne sais pas ce qui me retient de déchirer mon écharpe (tricolore) en deux ! "