Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sevran : "Mauricette va bien", la première vaccinée de France contre le Covid-19 n'est pas morte

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Mauricette est la première française a avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 27 décembre 2020, à Sevran (Seine-Saint-Denis). Depuis, des rumeurs sur son soi-disant décès circulent sur les réseaux sociaux. "Une fake news pitoyable" dénonce le maire de la ville.

Mauricette est la première française a avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 27 décembre 2020, à Sevran (Seine-Saint-Denis)
Mauricette est la première française a avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, le 27 décembre 2020, à Sevran (Seine-Saint-Denis) © Maxppp - Maxppp

Agacé par les rumeurs et fausses informations qui circulent, le maire de Sevran (Seine-Saint-Denis) a tenu à faire une mise au point, ce dimanche 17 janvier, sur sa page Facebook : Non, Mauricette, la première vaccinée de France contre le Covid-19, n'est pas morte.

Des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux

Cette dame de 78 ans, avait reçu la première injection du vaccin Pfizer BioNTech, le 27 décembre dernier, au sein de l'unité de soins de longue durée de l'hôpital René Muret à Sevran, sous les yeux des journalistes et caméras. Depuis les rumeurs sont nombreuses sur son cas. Des internautes s'interrogent sur "sa disparition" et demandent des nouvelles. Plusieurs d'entre eux ont relayé à nouveau ce week-end des messages sur Twitter évoquant le décès de cette patiente. L'auteur du tweet, à l'origine de la rumeur, a reconnu pourtant avoir menti avant de supprimer son compte, comme l'indique le site Check News.

"Une fake news pitoyable"

Pour Stéphane Blanchet, il s'agit tout simplement d'une "fake news pitoyable". Le maire (SE) de Sevran affirme avoir lui-même contacté le directeur de l'hôpital René-Muret. "Mauricette va bien et nous devons la respecter comme patiente, elle et ses proches", écrit-il dans son message. L'Assistante Publique- Hôpitaux de Paris, dont dépend l'hôpital, a démenti également ces fausses informations relayées sur les réseaux sociaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess