Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Mayenne : le meeting national d'athlétisme en danger ?

mercredi 26 décembre 2018 à 17:42 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

En 2019, la Fédération Française d'Athlétisme imposera un cahier des charges plus stricte aux organisateurs des meetings nationaux. Le coût de ce type de compétition devrait être plus conséquent, mettant en sursis le meeting de Mayenne qui pourrait perdre son label national.

Athlétisme (illustration)
Athlétisme (illustration) © Maxppp - TÈo LanniÈ

Mayenne, France

Une des plus importantes compétitions sportives du département est en sursis : le meeting national d'athlétisme de Mayenne. En 2019, la Fédération Française imposera un cahier des charges plus strictes aux organisateurs avec la tenue de six épreuves et non plus quatre (hors épreuves complémentaires comme le saut en hauteur masculin et le triple saut). Une décision néfaste et difficile à comprendre pour l'Entente Athlétique Nord-Mayenne

Chaque année, cette dernière investit 3.000€ pour organiser ce meeting national avec l'aide de subventions publiques. De l'argent qui sert à accueillir des athlètes de la France entière et pour les primes des vainqueurs d'épreuves. "Il va falloir rajouter 3.000€ dans le budget du meeting du coup ? Sachant que chaque année, on est forcément déficitaire car je vois rarement des compétitions nationales ou internationales qui fassent du bénéfice. L'athlétisme n'est pas un sport majeur au niveau des médias et des partenariats. Donc l'année prochaine, s'il faut encore rajouter 3.000€, le budget du club ne le permettra pas" explique Guillaume Bar le président l'Entente Athlétique Nord-Mayenne et du club athlétique mayennais. 

"Ils n'ont rien compris"

D'après Michel Angot, le maire de Mayenne, le durcissement du cahier des charges a pour objectif de privilégier certaines salles d'athlétisme en France. Celles qui possèdent une piste de 200m, "un anneau" comme à Nantes, Rennes ou Mondeville, près de Caen. Aujourd'hui, le meeting national de Mayenne se déroule dans la halle d'exposition. 

L'élu n'envisage absolument pas d'investir dans un anneau et regrette les nouvelles contraintes d'organisation. "Les gens de la fédération ne sont pas sur le terrain et n'ont encore rien compris que le sport de masse c'est les petits clubs. Et que les petits clubs font les athlètes de demain et les grands athlètes. Si on veut que seuls les grands club vivent il faut le dire !" déclare Michel Angot. En 2019, le meeting de Mayenne aura bien lieu mais peut-être sans son label national, sûrement avec un label ... inter-régional.

Le week-end dernier, le meeting national de Mayenne a réuni encore 300 athlètes et des centaines de spectateurs.