Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mayenne : les tapages nocturnes en hausse depuis le déconfinement

-
Par , France Bleu Mayenne

Un quart d'interventions en plus pour tapage nocturne sur les mois de juin et juillet en Mayenne, par rapport à l'an dernier : avec le déconfinement, les nuisances sonores font leur retour chez les voisins. Certains se rabattent sur la fête à la maison, faute de boites de nuit ouvertes.

Les gendarmes mayennais interviennent davantage pour des tapages nocturnes depuis le déconfinement
Les gendarmes mayennais interviennent davantage pour des tapages nocturnes depuis le déconfinement © Radio France - Anthony Michel

Des familles et des amis qui se retrouvent après deux mois de privation, le bac de l'aîné à célébrer, les fêtards toujours privés de boites de nuit... Depuis deux mois, les interventions des gendarmes mayennais pour tapage sont en hausse : + 25% sur les mois de juin et juillet cumulés par rapport à l'an dernier. S'ils sont intervenus à 97 reprises depuis le début du mois (contre 86 en juillet 2019), c'est surtout en juin que la hausse a été la plus marquée : avec 86 appels contre 61 en 2019, le nombre d'interventions pour tapage a bondi de 40%, avec plus d'une dizaine d'interventions en une seule nuit. 

Moins de tolérance au bruit

Si le tapage nocturne les mobilise de plus en plus ces dernières années, selon les gendarmes, "les gens ont eu besoin de décompresser et se retrouver" suite au confinement. Pas de grosses fêtes avec 50 personnes : les nuisances sont généralement émises par des groupes de moins de dix personnes, dans le cercle familial ou amical. Les PV dressés restent ainsi minoritaires. 

Principal changement depuis le déconfinement : "on a _des appels beaucoup plus tôt_, entre 19 heures et minuit" confie un commandant, là où les voisins attendaient auparavant le milieu de la nuit pour faire appel aux forces de l'ordre. Le tapage nocturne s'est aussi réparti dans tout le territoire, ne se cantonnant plus aux agglomérations. Depuis début juin, deux tiers des signalements ont lieu le week-end

Choix de la station

À venir dansDanssecondess