Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Médiateurs de quartiers à Bethoncourt : "Redonner confiance aux jeunes"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La sécurité et la vie dans les quartiers sont au coeur de la campagne pour les municipales. Nous sommes allés à la rencontre des deux médiateurs de la ville de Bethoncourt qui œuvrent sur le quartier de Champvallon, à l'approche de ces "invisibles" qui échappent tous les dispositifs d'insertion.

Nordine Mouadji et Sofien Talamdine, médiateurs, entourés par deux jeunes du quartier de Champvallon
Nordine Mouadji et Sofien Talamdine, médiateurs, entourés par deux jeunes du quartier de Champvallon © Radio France - Christophe Beck

Faire reculer la délinquance et améliorer le "vivre ensemble" dans les quartiers est un travail de fond et de longue haleine qui ne se règle pas avec des formules "à l'emporte pièce" lancées par certains candidats. Ce travail de fond est mené entre autres par les médiateurs des quartiers, comme sur le quartier de Champvallon à Bethoncourt. Un des sept quartiers prioritaires politique de la ville du Pays de Montbéliard.

Un chômage des jeunes à plus 50 % sur le quartier de Champvallon

Avec 3000 habitants, le quartier de Champvallon à Bethoncourt a été remodelé en profondeur par le précédent programme de rénovation urbaine. Plus de diversité dans l'habitat, plus de verdure, mais des problèmes qui persistent, notamment en terme d'emploi. Sur le quartier, le taux de chômage dépasse les 30 %. Et près de 50 % chez les jeunes : 15-24 ans. 

"Notre slogan, c'est la réussite au bout de l'effort", dit Sofien Talandine, l'un des deux médiateurs

Youcef, 19 ans, faisait partie de ces jeunes sans projet. Il a été approché par Sofien Talandine, l'un des deux médiateurs de la ville de Bethoncourt. "J'ai arrêté l'école à 16 ans. Et je suis resté ici à ne rien faire. Jusqu'au jour où j'ai rencontre Sofien, le médiateur. Il m'a redonné confiance en moi".  Après une formation de technicien en fibre optique, Youcef envisage de se mettre à son compte.

Un travail de longue haleine pour redonner confiance à ces invisibles

Pour les médiateurs, l'emploi est une des premières clefs de l'émancipation, mais pas que... "La colonne vertébrale de notre travail, c'est le rapport de confiance qu'on va mettre en place avec les jeunes", explique Sofien Talandine. Un travail de longue haleine, explique Nordine Mouadji, l'autre médiateur. "C'est beaucoup du travail de terrain, de long terme. On ne va pas sortir les jeunes de leur situation avec une baguette magique. On s’intéresse particulièrement à ces invisibles qui échappent à tout dispositif d'insertion".  

Un travail de coopération aussi avec les établissements scolaires, notamment les "journées écoles ouvertes" au collège Anatole France, sans oublier le soutien aux familles. 

Les clubs de sports ont une importance capitale dans cet apprentissage de l'effort et de la conquête. Youcef et Ayoub, nos deux jeunes, en témoignent. "Ça aide beaucoup à devenir mature et autonome. Ça aide être soudés entre nous. Et à nous battre pour une bonne cause."

Mais les médiateurs insistent pour casser l'image du quartier de Champavallon, où contrairement aux idées reçues, il fait bon vivre. Sofien est médiateur sur le quartier de Champavllon depuis deux ans et Nordine depuis dix ans...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu