Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Méditerranée : deux navires humanitaires au secours du bateau de Banksy, l'Italie évacue 49 migrants fragiles

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le navire humanitaire "Louise Michel", financé par l'artiste Banksy, a lancé des appels à l'aide. Il se trouve entre Lampedusa et Malte, avec près de 200 migrants à son bord. Deux autres bateaux humanitaires vont lui venir en aide, et 49 personnes ont été évacuées par les gardes-côtes italiens.

Le navire humanitaire "Louise Michel" lance un appel à l'aide.
Le navire humanitaire "Louise Michel" lance un appel à l'aide. © AFP - HANDOUT, CHRIS GRODOTZKI / M.V. LOUISEMICHEL / AFP

Situé entre l'île de Lampedusa et Malte, le navire humanitaire "Louise Michel", financée par l'artiste Banksy, a lancé un appel à l'aide depuis vendredi soir. Avec 198 migrants à bord et une dizaine d'activistes à son bord, il a "atteint ses limites de capacité d'accueil" et ne peut plus "manœuvrer comme un vrai bateau", selon Claire, une membre d'équipage à terre, interrogée par franceinfo. 

Le "Louise Michel" recherchait d'urgence un bateau pour transférer ses passagers. Deux autres navires humanitaires ont décidé de lui venir en aide. Et les gardes-côtes italiens ont annoncé samedi après-midi l'évacuation de 49 personnes fragiles, dont des femmes et des enfants.

165 rescapés se trouvent à bord du navire humanitaire, 33 sont sur un radeau de survie amarré au bateau. Le navire, décoré d'un graffiti de l'artiste britannique, a été affrété dans le plus grand secret. Il est parti le 18 août de Borriana, dans l'est de l'Espagne, a révélé le journal britannique The Guardian.

Les rescapés sont "dans un état de choc"

Selon Claire, les migrants secourus dans la nuit"présentent des brûlures liées au mélange d'essence et d'eau de mer", "ils sont dans un état de choc assez violent, traumatisés par ce qu'ils ont subi". Elle rappelle qu'ils ont été "été exposés à la mort de plusieurs de leurs camarades avec qui ils ont tenté la traversée". Ils ont réussi à récupérer un des cadavres de leurs proches : "Ce corps est maintenant à bord du bateau avec eux".

"On a à bord de l'eau et de la nourriture en rations énergétiques qui sont faites pour donner à des gens ce dont ils ont besoin immédiatement, explique cette membre d'équipage. On n'est pas sur un bateau de croisière, on ne fait pas les trois repas par jour."

Deux navires humanitaires au secours du "Louise Michel"

Le navire humanitaire a lancé un appel d'urgence "aux responsables de la zone maritime, au centre de coordination de recherche et de sauvetage". Le "Louise Michel" ne pouvant plus naviguer jusqu'à un port selon Claire, "on demande un transfert avec des bateaux d'Etats européens en mer". 

Deux navires humanitaires ont répondu à cet appel. Le Sea-Watch 4 a décidé de venir en aide au Louise-Michel "face à l'absence de réaction" des autorités, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'ONG allemande. Parallèlement, le collectif italien de gauche Mediterranea a annoncé l'envoi du navire Mare Ionio depuis un port de Sicile, invoquant lui aussi l'absence de réponse de l'Italie ou de Malte face "au danger de mort imminent" encouru par les migrants.

On dénonce la déresponsabilisation des Etats européens dans ce qui se passe aux portes de l'Europe, depuis malheureusement beaucoup trop longtemps. - Claire, membre d'équipage du "Louise Michel"

Les gardes-côtés italiens ont fini également par réagir samedi après-midi. Ils ont annoncé l'évacuation de 49 passagers fragiles. "Au vu de la dangerosité de la situation, les gardes-côtes ont envoyé sur place un bateau de patrouille depuis Lampedusa qui a embarqué les 49 personnes jugées les plus fragiles, dont 32 femmes, 13 enfants et quatre hommes", ont-ils indiqué dans un communiqué. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess