Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Même à Saint-Simon, quartier le moins dense de Toulouse, les habitants ont l'impression d'être trop nombreux

-
Par , France Bleu Occitanie

Le petit quartier Saint-Simon, à l'extrême sud-ouest de Toulouse, est en passe de perdre son âme villageoise. C'est en tous cas le sentiment des habitants qui ont manifesté ce mardi soir pour réclamer l'arrêt des nouvelles constructions et l'arrivée d'infrastructures, notamment pour les enfants.

Les habitants réclament surtout que cessent les constructions.
Les habitants réclament surtout que cessent les constructions. © Radio France - Radio France

Le quartier le moins dense de Toulouse se plaint à son tour d'accueillir trop de monde. À Saint-Simon, au sud-ouest de la ville, 400 personnes ont manifesté ce mardi soir pour demander que cessent les constructions et que soient etoffées les infrastructures publiques : transports en commun, école, gymnase, activités pour les enfants, pistes cyclables, trottoirs aménagés. Voilà qui doit résonner dans l'oreille d'un certains nombre d'habitants de quartiers toulousains et communes de la Métropole touchés, dans une plus forte mesure, par l'urbanisation massive. 

Le quartier St Simon est jusque là le moins dense de Toulouse.
Le quartier St Simon est jusque là le moins dense de Toulouse. © Radio France - Bénédicte Dupont

Une école surchargée, pas de gymnase et des bouchons à gogo

Dans le cortège, beaucoup de parents avec leurs enfants. Ce sont eux qui se plaignent le plus. ils avaient choisi Saint-Simon pour élever leur famille au calme. Ils se retrouvent finalement avec les mêmes problèmes qu'à Croix-Daurade, Borderouge ou Lalande. "Les écoles sont pleines, il en faudrait une de plus. Et surtout on n'a aucune structure sportive. Mon fils voudrait faire autre chose que du football, il va falloir l'emmener à Cugnaux ou Tournefeuille", déplore Nathalie, une maman airbusienne installée depuis six ans. "Chaque matin pour emmener ma fille à la maternelle, c'est la galère. Il y a beaucoup trop de voitures", poursuit Blaise, un papa au foyer.

Sur chaque nouveau chantier de résidence dans le quartier, les habitants écrivent "Non aux Promoteurs" ou "Stop au béton" sur les pancartes.
Sur chaque nouveau chantier de résidence dans le quartier, les habitants écrivent "Non aux Promoteurs" ou "Stop au béton" sur les pancartes. © Radio France - Bénédicte Dupont

Un collectif citoyen s'est monté : Serge Escartin, bientôt à la retraite, en est à l'origine avec d'autres. Il habite Saint-Simon depuis 30 ans, il y a vu grandir ses enfants. "On a une bétonisation à outrance, des résidences à deux ou trois étages qui se construisent mais on n'a ni pistes cyclables, ni trottoirs, ni école de taille, ni gymnase. Le maire nous avait promis un gymnase il y a cinq ans. On attend toujours." Situé à 2,5 kilomètres du métro, le quartier n'a pas non plus de Vélib. Et les habitants se contentent d'un bus pour aller en ville qui passe toutes les demies-heures ce qui n'incite pas à abandonner la voiture.

Saint-Simon, quartier à accompagner promet la Métropole

À vrai dire, comparé à Croix-Daurade, Barrière de Paris, Lalande ou Borderouge, la vie parait bien paisible à Saint-Simon. L'ambiance y est encore villageoise, les habitations encore authentiques avec une majorité de maisons individuelles et beaucoup de belles Toulousaines. Mais le quartier le moins dense en population de Toulouse est aussi l'un de ceux qui a vu sa population le plus augmenté : +15% entre 2011 et 2016.

Toulouse Métropole a présenté en mars un plan-guide qui détaille l'évolution à venir des quartiers.
Toulouse Métropole a présenté en mars un plan-guide qui détaille l'évolution à venir des quartiers. - TM

En mars dernier, la Métropole a détaillé un plan-guide sur l'évolution des quartiers à venir. Elle s'est notamment engagée à ne pas entreprendre de grand programme immobilier, ou ne pas autoriser de trop grandes surfaces constructibles dans certains quartiers à préserver ou accompagner. Saint-Simon en fait partie, comme l'hyper-centre, les Minimes, Saint-Cyprien, Lalande, Croix-Daurade ou Saint-Martin-du-Touch.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess