Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Société

Menace terroriste : les Allemands invités à stocker des vivres

mercredi 24 août 2016 à 18:32 Par Corinne Fugler, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Le gouvernement allemand a présenté ce mercredi un "plan de défense civile". Ce plan présente des mesures destinées à garantir le fonctionnement de l’État en cas de crise, ainsi que l'approvisionnement de la population en eau, en électricité, vivres et soins médicaux.

Un supermarché de Sundheim, en Allemagne
Un supermarché de Sundheim, en Allemagne © Radio France - Corinne Fugler

Strasbourg, France

Dans ce "plan de défense civile" adopté mercredi 24 août 2016, le gouvernement allemand appelle la population à constituer des stocks au cas où les supermarchés ne seraient pas en mesure de l'approvisionner. Il recommande de constituer des réserves de vivres et de médicaments. Il préconise de stocker assez de nourriture pour se nourrir pendant dix jours, ainsi que deux litres d'eau par personne et par jour, pour une période de cinq jours. Ce qui représente une quarantaine de bouteilles pour une famille de quatre personnes....

Un supermarché de Sundheim, en Allemagne - Radio France
Un supermarché de Sundheim, en Allemagne © Radio France - Corinne Fugler

Ce mercredi matin, dans la zone commerciale de Sundheim, au sud de Kehl, près de Strasbourg, ce n'était pas la ruée, loin de là. Pour les responsables du supermarché Kaufland, pas question d'augmenter leurs linéaires. Dans les rayons, Arlette, 68 ans, une habitante de Kehl, a l'habitude de garder chez elle quelques paquets de farine, des pâtes ou de l'eau, histoire de ne pas faire les courses trop souvent. Elle ne fera pas de stocks, malgré les injonctions du gouvernement allemand: "je ne m'inquiète pas pour ça, je ne crois pas qu'il y aura de problème".

Arlette ne fera pas de stocks

Bud, lui non plus, ne constituera pas de réserves. "Personne ne le fait! On a des congélateurs. Et s'il n'y a pas d'électricité, ça ne servira à rien si j'ai des nouilles à chauffer et que je ne peux pas le faire. Ils font ça pour nous rassurer mais ça ne sert à rien!"

Une simple "mise à jour"

"Il s'agit de préparer des scénarios catastrophes, comme dans tous les pays du monde", assure le ministre de l'Intérieur, allemand, Thomas de Maizière. Il s'agit d'actualiser un ancien plan de défense civile, élaboré en 1995. Cette mise à jour "est prévue de longue date et n'a rien à voir avec les actuelles menaces terroristes", a précisé à Berlin la porte-parole de la Chancelière Angela Merkel, Ulrike Demmer.

Ce nouveau plan suscite à la fois des critiques et des railleries Outre-Rhin. Sur le réseau social Twitter  circule déjà un hashtag "Hamsterkauf", comme "achats de hamsters", une expression qui signifie "faire des réserves" en allemand.